2 min de lecture Élections européennes

Européennes : pourquoi Nicolas Hulot est si discret

L'ancien ministre de l'Environnement, Nicolas Hulot, ne soutient pas Yannick Jadot, tête de liste d'Europe Écologie les Verts (EELV). Un silence qui passe mal.

Pauline de Saint-Remy Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy iTunes RSS
>
Européennes : Larcher prie Wauquiez de céder sa place à Bellamy Crédit Image : PHILIPPE LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par Cassandre Jeannin

Plus que cinq jours avant les élections européennes et Nicolas Hulot et Yannick Jadot sont toujours irréconciliables. Ces deux-là ont quelques points communs mais ils ne partiront certainement pas en vacances ensemble. 

L'ancien ministre de l’Environnement s’est longuement confié la semaine dernière au journal Le Point. Il y évoque notamment la campagne des européennes mais reste très vague quand on lui demande à quelle liste va sa préférence. Il se contente de distribuer quelques bons points. Ainsi, parmi toutes les listes qui se targuent de porter un engagement écologique, il cite en premier lieu celle de son mentor en politique, Dominique Bourg, "peu visible, mais radical". Côté socialiste, il note "l’approche intéressante" de Raphaël Glucksmann. 

Enfin, il fait allusion à la présence de ses deux anciens camarades écologistes Pascal Durand et Pascal Canfin sur la liste de LaREM. Mais rien, pas un mot, donc, sur le candidat officiel de son ancienne famille politique, Europe Écologie les Verts (EELV). 

Comment Yannick Jadot a-t-il reçu ce non-soutien ?

"Il ne soutient personne en vrai", dit Yannick Jadot devant les caméras de France 5. On entend ensuite une femme demandant si Nicolas Hulot "soutient un club de foot", question à laquelle le candidat répond : "Je sais pas s'il est très footeux. Il est surtout kite-surf lui". Elle dit alors : "Il soutient peut-être les murs de sa maison". Yannick Jadot rétorque alors : "Tu veux nous faire défoncer par Hulot la dernière semaine, c'est nul"

À lire aussi
Le réchauffement des mers s'est encore accéléré en 2014 environnement
Réchauffement climatique : les Français ont une "prise de conscience réelle"

Yannick Jadot a donc été chiffonné et Nicolas Hulot a tenté de se rattraper. Il racontait dans le Journal du dimanche avoir appelé son ancien camarade et lui avoir expliqué qu’une phrase, non pas de soutien, mais disons d'hommage, avait été supprimée de son interview. 

Qu'en est-il vraiment entre Jadot et Hulot ?

Au cours d'un entretien qui a eu lieu le 6 mai dernier, avec deux journalistes du Point, à Dinard, plus d’une heure durant, Nicolas Hulot n’a jamais cité nommément Yannick Jadot, pas plus qu’il n’a parlé d’EELV. Ce n'est qu'à la relecture qu’il a corrigé son texte et ajouté cette phrase : "(La présence de Durand et Canfin) ne doit pas faire oublier les écolos politiques qui ont une antériorité historique qui leur donne une crédibilité à part". Phrase qui n’a finalement pas été retenue. On a vu plus clair et plus enthousiaste comme soutien.

En réalité Nicolas Hulot ne pardonne pas à Yannick Jadot d’avoir été parmi les premiers à décocher des flèches contre lui lorsqu’il est devenu ministre d’Emmanuel Macron. Même tarif d’ailleurs pour Benoît Hamon qu’il avait soutenu au premier tour de la présidentielle. 

Pour l’heure en tout cas l’ancien présentateur d’Ushuaïa poursuit sa petite tournée médiatique mais il ne devrait pas se prononcer en faveur d’une liste. Du côté de LaREM on s’en contente, "c’est déjà bien s’il ne dit rien", confiait un candidat macroniste lundi 20 mai. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections européennes EELV Nicolas Hulot
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants