1 min de lecture Élections européennes

Européennes : ce qu'il faut retenir de l'entretien d'Emmanuel Macron

ÉCLAIRAGE - Le chef de l'État a accordé un entretien publié par une quarantaine de quotidiens régionaux, à six jours du scrutin européen.

Emmanuel Macron le 20 mai 2019
Emmanuel Macron le 20 mai 2019 Crédit : ludovic MARIN / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Emmanuel Macron monte au front. À six jours des élections européennes, le président de la République a accordé un entretien à la presse régionale. Il y défend son rôle d'"acteur" et non de "spectateur" dans la campagne des européennes. 

"L'Union est face à un risque existentiel. Si, en tant que chef de l'État, je laisse se disloquer l'Europe qui a construit la paix, qui a apporté de la prospérité, j'aurais une responsabilité devant l'histoire", déclare Emmanuel Macron. 'Le président français n'est pas un chef de parti mais il est normal qu'il s'implique dans des choix fondamentaux", poursuit-il. 

Emmanuel Macron s'en prend aussi à nouveau aux nationalistes. "Est ennemi de l'Europe celui qui ne croit pas en son avenir. Les nationalistes qui veulent la diviser sont ses premiers ennemis", a-t-il lancé. 

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon lors de l'assemblée représentative de La France Insoumise, le 23 juin 2019 La France insoumise
Jean-Luc Mélenchon "s'auto-intronise et s'accorde l'absolution", observe Alain Duhamel

Il dénonce "une connivence entre les nationalistes et des intérêts étrangers, dont l'objectif est le démantèlement de l'Europe", évoquant l'influence de Steve Bannon, ex-conseiller de Donald Trump, et les financements russes de "partis extrêmes". 

"Une taxation commune du kérosène"

Au rang des propositions, Emmanuel Macron souhaite "une convention fondatrice européenne après les élections" mêlant dirigeants et citoyens, pour "définir la stratégie de l'Europe pour les cinq années à venir, y compris les changements de traités" qui pourraient en résulter.

Le président français souhaite également "une taxation commune du kérosène en Europe". "L'histoire nous jugera sur ce sujet. Je voudrais que l'on avance sur la taxation commune du kérosène en Europe et que l'on ait une vraie négociation internationale", a-t-il dit.

Il a aussi rappelé vouloir taxer en Europe les entreprises les plus polluantes et de mettre en place une taxe carbone aux frontières. Il a d'ailleurs insisté sur les questions d'environnement, expliquant avoir "beaucoup progressé sur ce sujet ces derniers mois en écoutant" la jeunesse européenne. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections européennes Politique Europe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797671909
Européennes : ce qu'il faut retenir de l'entretien d'Emmanuel Macron
Européennes : ce qu'il faut retenir de l'entretien d'Emmanuel Macron
ÉCLAIRAGE - Le chef de l'État a accordé un entretien publié par une quarantaine de quotidiens régionaux, à six jours du scrutin européen.
https://www.rtl.fr/actu/politique/europeennes-ce-qu-il-faut-retenir-de-l-entretien-d-emmanuel-macron-7797671909
2019-05-21 03:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/l6E4-X6__KmnMAJwuOoYHg/330v220-2/online/image/2019/0521/7797671910_emmanuel-macron-le-20-mai-2019.jpg