1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Et revoilà la réforme des retraites
2 min de lecture

Et revoilà la réforme des retraites

ÉDITO - Ce n’est pas une plaisanterie. La réforme des retraite est de retour sur le devant de la scène. Le Président a réuni plusieurs ministres à l'Élysée à ce sujet mardi 21 septembre. Une réforme se prépare.

Emmanuel Macron au téléphone le 20 juillet 2020 (illustration)
Emmanuel Macron au téléphone le 20 juillet 2020 (illustration)
Crédit : JOHN THYS / POOL / AFP
Et revoilà les retraites, oui, oui !
02:57
Et revoilà les retraites, oui, oui !
02:57
Olivier Bost

Oui, oui. Je sais, ça ressemble à une mauvaise blague. La dernière fois, c’était il y a moins de 3 semaines. Emmanuel Macron avait lancé un ballon d’essai : fin des régimes spéciaux et retraite minimale à 1.000 euros, avant de démentir quelques jours après d’avoir lancé le ballon. Mais figurez-vous que mardi 21 septembre à la mi-journée, Emmanuel Macron a réuni plusieurs ministres à l’Élysée.

Au menu : la dépendance des personnes âgées, le revenu d’engagement pour les jeunes et… les retraites. Et ils ont passés plus de la moitié de la réunion à parler des retraites.
Une réforme est bel et bien envisagée et se prépare.

Mais Emmanuel Macron a bien dit que la réforme se ferait quand nous aurions tombé le masque. Oui, quand l’épidémie serait largement sous contrôle et quand l’économie irait mieux. Et sur ces 2 conditions, comme le rapportait Le Figaro, "le feu est en train de passer au vert étincelant", d’après l’entourage du Président. 

Les voyants passent au vert

Un autre indice. Ce mercredi matin, dans le journal Les Echos, l’économiste qui a participé au programme économique d’Emmanuel Macron en 2017, Philippe Martin, estime que "les nouvelles dépenses légitiment la réforme des retraites". Il faudra bien financer toutes ces mesures. Pour l’instant, dit-il, "il y a beaucoup de sucré… mais il va falloir un peu de salé".

À lire aussi

Donc, la réforme des retraites permettra de faire des économies. En tout cas, "elle permettra de redonner des gages de sérieux budgétaires", m’a expliqué un conseiller mardi soir. "Des gages de sérieux pour riposter aux attaques de l’opposition".

Les centaines de millions d’euros lâchés chaque semaine par un chef de l’État en campagne ont permis aux Républicains de crier à la gabegie et d’être entendu.

Pas question de revenir au système à points

Mais de quelle réforme des retraites serait-il question ?  Là, ça brasse encore large. Seule certitude, il n’est pas question de revenir à l’usine à gaz du système à point qui avait effrayé les Français. Repousser l’âge de départ à la retraite et un minimum à 1.000 euros, ça peut se voter dans le budget de la Sécu à la fin d’année.

Une autre hypothèse de travail, plus audacieuse, serait une loi. Un projet de loi, à l'Assemblée à l’automne. Ca n’irait pas jusqu’au bout, il n’a pas assez de temps pour le voter, mais ça permettrait de mettre le sujet dans le tube avant la présidentielle. 

Emmanuel Macron, candidat pour de bon, au printemps, pourra dire que les retraites, il s’en occupe et qu’il va continuer à s’en occuper. Vous prendrez bien un peu de sel pour relever la présidentielle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/