2 min de lecture Assassinat

Enseignant assassiné : Jean-Luc Mélenchon fait le deuil de sa stratégie politique

ÉDITO - Jean-Luc Mélenchon a pris fortement position depuis l'assassinat de l'enseignant Samuel Paty. Il fait le deuil de sa stratégie politique, selon William Galibert.

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Enseignant assassiné : "Mélenchon fait le deuil de sa stratégie politique", analyse Galibert Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
William Galibert édité par Venantia Petillault

Jean-Luc Mélenchon est méconnaissable depuis la mort de Samuel Paty. Il faut dire que le changement est vraiment du genre spectaculaire. Sur le fond, Jean-Luc Mélenchon expliquait il y a 15 jours que les annonces présidentielles contre le séparatisme étaient un "discours contre les musulmans". Le voilà maintenant qui lance : "Je pense qu'il y a un problème avec la communauté tchétchène en France", et le voilà encore qui exige la capture et l’expulsion de tous ceux concernés par l’islamisme politique.


Et puis sur le forme aussi, il faut s’y attarder. Richard Malka, l’avocat de Charlie Hebdo, hier sur l’antenne de RTL, l’accuse de compromission. Manuel Valls, l’ancien Premier ministre, l'accuse de complicité et de lâcheté face à l’islamisme. Mais le tribun Mélenchon choisit de laisser passer, de fuir les invectives et de ne pas répondre.
  
Et bien le patron de la France Insoumise vient tout simplement de faire le deuil de sa stratégie politique. Il était dans l’idée qu’il pouvait fédérer toutes les colères, qu’il pouvait incarner l’opposition à Emmanuel Macron en captant à la fois les "gilets jaunes", le vote musulman et celui des quartiers populaires mais son plan n’a pas fonctionné, pire il s’est même transformé en impasse politique.

Remettre le manteau républicain de 2017

Alors comme l’analyse un historique du Parti socialiste, le PS qui est la maison-mère de Jean-Luc Mélenchon : "il tente tout simplement de remettre le manteau républicain qui était le sien en 2017", lorsqu’il a frôlé le 2e tour de la présidentielle et lorsque ses militants, telles Marianne, arboraient le bonnet phrygien et la cocarde bleu blanc rouge aux premiers rangs de ses meetings.
 
C’est le pari qu’il fait avec 2022 en vue. Le problème c’est que ce manteau républicain est aujourd’hui élimé, tâché et rapiécé. Depuis 2017, Jean-Luc Mélenchon s’en est pris frontalement aux magistrats et aux forces de l’ordre, il a aussi défilé aux côtés du controversé CCIF, le comité contre l’islamophobie.

"Il a commis beaucoup de fautes qui laissent des traces", juge l’un de ses anciens amis.
Difficile après tout ça de redevenir le laïc intraitable, le franc-maçon flamboyant que Jean-Luc Mélenchon incarnait il y a encore quelques années mais sa survie politique est à ce prix et d’ailleurs Jean-Luc Mélenchon a décidé de faire valider ce changement de ton par ses fidèles. En lançant une grande consultation en ligne et en leur demandant s’il est OUI ou NON, toujours le mieux placé pour porter les idées des Insoumis en 2022.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assassinat Présidentielle 2022 Jean-Luc Mélenchon
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants