2 min de lecture Coronavirus France

Covid-19 : ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran

Olivier Véran a détaillé de nouvelles mesures lors de son point presse hebdomadaire ce jeudi 1er octobre. Il a notamment annoncé le placement possible de Paris et sa petite couronne en alerte maximale "dès lundi".

Le ministre de la Santé Olivier Véran en conférence de presse à Paris le 17 septembre 2020
Le ministre de la Santé Olivier Véran en conférence de presse à Paris le 17 septembre 2020 Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Une semaine après un tour de vis contesté dans certaines villes pour lutter contre la progression de la Covid-19, dont les indicateurs se sont dégradés, le gouvernement temporise et l'heure est à la concertation avec les élus locaux. Plusieurs maires ont été reçus par Jean Castex ce jeudi 1er octobre.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a dressé le tableau hebdomadaire de la situation. Si la situation épidémique s'est améliorée à Marseille, Nice et Bordeaux, "dans cinq métropoles la situation reste très préoccupante", a déploré le ministre. Il s'agit de Lille, Lyon, Grenoble, Toulouse et Saint-Etienne.

Paris et la petite couronne pourraient être placées en "zone d'alerte maximale" dès lundi, a précisé Olivier Véran. Les critères nécessaires au passage à l'alerte maximale ont été dépassés, "nous avons besoin évidemment de le confirmer dans les prochains jours". Cette décision sur l'avenir de la capitale sera prise le dimanche 4 octobre.

Ce qu'il faut retenir du point hebdomadaire d'Olivier Véran

18h43 - Le ministre de la Santé annonce que des "points plurihebdomadaires" auront désormais lieu. Ceux-là seront menés par le professeur Jérôme Salomon.

18h38 - Depuis le mois d'août, les Français réalisent plus d'un million de tests par semaine, "nous sommes le pays qui teste le plus au monde au monde", félicite Olivier Véran.

18h33 - Paris et la petite couronne pourraient être placées en "zone d'alerte maximale" dès lundi. Les critères nécessaires au passage à l'alerte maximale ont été dépassés, "nous avons besoin évidemment de le confirmer dans les prochains jours", précise Olivier Véran. Cette décision sur l'avenir de la capitale sera prise le dimanche 4 octobre.

18h31 - "La situation s'est dégradée sur Paris et la petite couronne" précise également le ministre.

18h28 - Si la situation épidémique s'est améliorée à Marseille, Nice et Bordeaux, "dans cinq métropoles la situation reste très préoccupante", déplore le ministre. Il s'agit de Lille, Lyon, Grenoble, Toulouse et Saint-Etienne.

À lire aussi
La place du Capitole à Toulouse, déserte faits divers
Toulouse : un adolescent victime d'agression "sauvé" par le couvre-feu

18h23 - "Notre objectif, c'est de faire mentir ces courbes" reprend le ministre de la Santé, qui rappelle que "nous sommes dans une phase d'aggravation de la circulation du virus". 

18h16 - Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'Institut Pasteur et membre du Conseil scientifique, prend le relais afin de décrire les évolutions potentielles de l'épidémie.
18h15 - "Vos efforts doivent payer et ils vont payer" assure Olivier Véran décrivant un "frémissement positif, sur le plan sanitaire à Bordeaux, Nice ou à Marseille". 


18h09 - Le ministre de la Santé salue l'implication des Français qui respectent les gestes barrières, "là où au printemps, 10 malades allaient en contaminer 30. Aujourd'hui, 10 malades vont en contaminer 13 [...] C'est nettement mieux, mais le virus circule".

18h04 - Olivier Véran prend la parole à l'hôpital Bichat.

17h30 - Olivier Véran doit s'exprimer à 18h00 depuis l'hôpital Bichat à Paris.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Olivier Véran
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants