2 min de lecture Coronavirus France

Covid-19 : Lille, Paris, Lyon... ces zones rouges qui flirtent avec l'alerte maximale

Olivier Véran ne devrait pas annoncer le basculement de nouvelles villes en alerte maximale, mais plusieurs métropoles sont à la limite.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Covid-19 : Lille, Paris, Lyon... ces zones rouges qui flirtent avec l'alerte maximale Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Odile Pouget / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Odile Pouget édité par Ryad Ouslimani

C’est désormais un rendez-vous hebdomadaire. Chaque jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran fait le point sur la circulation du coronavirus en France, et annonce les éventuels ajustements des niveaux d’alerte des départements. Pour ce jeudi 1er octobre, les informations RTL indiquent qu’il n’y aura pas de nouveaux basculements de villes en alerte maximale. 

Mais Lille, Paris, Lyon et Grenoble sont sur le fil, et Jean Castex va discuter avec les maires afin d’ajuster encore les mesures et éviter les mesures extrêmes. Ainsi, dans la capitale, depuis une dizaine de jours les indicateurs se sont fortement dégradés. 

Le taux d’incidence, qui mesure l’intensité de la circulation du virus et donc la quantité de nouveaux malades, est au-dessus de 250 pour 100.000 habitants, soit au-delà du seuil critique. Le taux d’incidence sur les personnes âgées, qui sont à risque et plus touchées par les formes graves, on arrive à plus de 100 pour 100.000 habitants. Là encore, au-delà du seuil critique. 

Le CHU de Lyon déprogramme des opérations

Enfin, la situation se tend également dans les services de réanimation avec presque 30% des lits occupés par des patients Covid. On est à 32% à l’échelle de la région. Un chiffre à prendre au sérieux car en Île-de-France on opère beaucoup de transferts de malades d’un département à l’autre. 

À lire aussi
Le médecin épidémiologiste Didier Pittet, sur RTL, le 22 octobre 2020 Coronavirus France
Coronavirus : "Reconfiner, c'est la solution facile", estime l'épidémiologiste Didier Pittet

À Lille, Lyon et Grenoble c’est à peu de choses près les mêmes tendances. À Lille, le taux d’incidence est au-delà de 300. À Lyon, les plus de 65 ans sont très touchés, dans les CHU on a déclenché le plan blanc et déprogrammé les opérations non urgentes

À Grenoble le taux de positivité est à 17% de cas positifs sur l’ensemble des personnes testées, cela fait 10 points de plus que sur le plan national. Ça ne fait pas partie des indicateurs pris en compte, mais c’est un signe d’alerte. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants