2 min de lecture Écologie

Emmanuel Macron veut "reporter" le débat sur les 110km/h sur autoroute

Au lendemain de la vague verte aux municipales, Emmanuel Macron donne des réponses aux propositions, parfois controversées, des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat.

Emmanuel Macron, le 29 juin 2020 à l'Élysée
Emmanuel Macron, le 29 juin 2020 à l'Élysée Crédit : CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Le débat sur les 110km/h enterré. Emmanuel Macron a décidé, ce lundi 29 juin, de "reporter le débat" sur la limitation à 110 km/h sur autoroute, proposée par la Convention citoyenne pour le climat. 


"La transition écologique ne doit pas se faire au détriment des communes, des régions les plus enclavées", a plaidé le chef de l'État, expliquant aussi vouloir éviter que les travaux de la convention ne "s'abîment dans une polémique"

C'est dans le parc verdoyant du palais présidentiel qu'Emmanuel Macron a accueilli ces Français venus des quatre coins du pays qu'il avait chargés l'an dernier de réfléchir à un paquet de solutions contre le réchauffement climatique. Arrivés à pied, les membres de la Convention citoyenne pour le climat se sont assis, à distance des uns des autres en raison du coronavirus, face à un pupitre blanc dressé au milieu de la vaste pelouse. 

3 propositions n'ont pas été retenues

Cette rencontre prévue de longue date intervient quelques heures après le choc provoqué par les victoires des écologistes dans plusieurs grandes villes comme Lyon, Bordeaux, Strasbourg et Marseille. Emmanuel Macron compte transmettre au gouvernement ou au Parlement, ou encore soumettre à référendum "la totalité des propositions" de la Convention citoyenne pour le climat, "à l'exception de trois d'entre elles", a-t-il annoncé. Certaines seront décidées dès la fin juillet, d'autres intégrées au plan de relance mais la plupart feront l'objet d'un "projet de loi spécifique" multi-mesures en septembre, a-t-il précisé.  

À lire aussi
La rénovation énergétique des logements est un des grands chantiers du gouvernement environnement
Rénovation énergétique : ce qui va changer pour les ménages en 2021

Le président de la République a rejeté la taxe de 4% sur les dividendes, une des mesures proposées par la Convention citoyenne sur le climat, qui risquerait selon le chef de l'État de "décourager l'investissement". Concernant une autre mesure proposée par la Convention, un moratoire sur l'accord commercial UE-Canada (Ceta), le chef de l'État a déclaré: "je vous réponds, continuons à évaluer". 

Emmanuel Macron a rejeté aussi la proposition faite de réécrire le préambule de la Constitution pour disposer que "la conciliation des droits, libertés et principes ne saurait compromettre la préservation de l’environnement, patrimoine commun de l’humanité". "Vous proposez de réécrire le préambule de la Constitution en plaçant l'environnement au-dessus de nos valeurs, de nos autres valeurs fondamentales (...) je ne souhaite pas reprendre cette proposition, parce que je considère qu'elle serait contraire à notre texte constitutionnel, à l'esprit de nos valeurs"

Des référendums dès 2021 ?

Le chef de l'État a approuvé le principe d'un moratoire sur les nouvelles zones commerciales dans la périphérie des villes ainsi que celui de mesures d'aides pour la rénovation des bâtiments, parmi les 149 mesures de la Convention sur le climat. 

"Arrêter la bétonisation, c'est un projet pour rendre notre pays plus humain, au fond plus beau" et pour retrouver des commerces de centre-ville et mettre fin à un étalement des logements, a-t-il insisté, "c'est un modèle dont nos concitoyens veulent sortir". 

Emmanuel Macron s'est aussi dit "prêt" à soumettre à des référendums dès 2021 certaines propositions de la Convention citoyenne pour le climat, d'une part pour modifier la constitution, d'autre part pour des mesures spécifiques. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Environnement Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants