2 min de lecture Égalité hommes-femmes

Gironde : un grand débat pour "favoriser et valoriser" la parole des femmes

INTERVIEW - Initié par la députée de Gironde, Bérangère Couillard, ce Grand débat au féminin a pour but de faire entendre des voix que l'on entend moins que les autres dans le grand débat.

Une réunion du Grand Débat orchestré par Emmanuel Marcron en janvier 2019
Une réunion du Grand Débat orchestré par Emmanuel Marcron en janvier 2019 Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Marlène Schiappa l'a annoncé sur Twitter ce mercredi 27 février : un "Grand Débat au féminin" sera organisé à Pessac (Gironde) ce jeudi 28 février. Initié par la députée de la 7ème circonscription de Gironde, Bérangère Couillard, cet événement a pour but de faire entendre des voix que l'on entend moins que les autres dans le grand débat, explique à RTL Girls la députée, également membre de la Délégation aux droits des femmes de l'Assemblée nationale. 

En effet, Bérangère Couillard a remarqué que lors des débats, les femmes se déplaçaient moins que les hommes et prenaient également moins la parole. Chiffres à l'appui, la députée rapporte par exemple que lundi 25 février à Pessac, elle a calculé que le public était composé à 40% de femmes. 17 femmes pour 61 hommes ont ensuite pris la parole au cours de la soirée. Moins de 30% des interventions ont donc été réalisées par des femmes. 

"Souvent, les femmes s'auto-censurent et n'osent pas toujours prendre la parole dans une salle mixte", détaille encore la députée à RTL Girls. Bérangère Couillard a donc souhaité organiser un événement plus propice à l'échange, où les quatre thématiques habituelles du grand débat seront abordées avec, en plus, "un moment dédié aux témoignages", le tout en présence de Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations. 

Favoriser et valoriser la parole des femmes

Bérangère Couillard estime aussi que cette initiative a une portée "symbolique" et peut être "un beau moment pour la démocratie" de la République française. 

À lire aussi
Le 3919 est le numéro d'appel d'urgence destiné aux femmes victimes de violences conjugales et à leurs proches. Violences conjugales
Grenelle des violences conjugales : depuis l'ouverture, les appels au 3919 ont bondi

Sont attendues et conviées à cet événements élues locales mais aussi "toutes les femmes citoyennes qui le souhaitent". La députée, très sensible aux questions d'égalité, précise enfin que la présence d'hommes ne sera évidemment pas interdite."L'idée n'est pas de les exclure mais de favoriser et valoriser la parole des femmes", souligne-t-elle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Société Grand débat
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants