1 min de lecture Gilets jaunes

Emmanuel Macron sur la suppression de l'ISF : "Revenir en arrière nous affaiblirait"

Attendu au tournant en pleine crise des "gilets jaunes", le président de la République s'est exprimé depuis l'Élysée ce lundi 10 décembre.

Emmanuel Macron s'est adressé "à la Nation" lundi 10 décembre 2018
Emmanuel Macron s'est adressé "à la Nation" lundi 10 décembre 2018 Crédit : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

C'est un discours crucial pour la suite de son quinquennat qu'a prononcé Emmanuel Macron ce lundi 10 décembre depuis l'Élysée. L'objectif : convaincre les Français et leur montrer qu'il a compris le message de la crise des "gilets jaunes". Il s'agit de sa première expression publique depuis plus d'une semaine. Pour l'exécutif, l'urgence est de tenter d'éviter un "acte 5" de la contestation alors que des appels à manifester sont déjà lancés sur les réseaux sociaux pour le 15 décembre.

Le président de la République a évoqué la suppression de l'impôt sur la fortune, décidée fin 2017. "Je sais que certains voudraient que je revienne sur la réforme de l'ISF", a-t-il déclaré. "Pendant près de 40 ans, il a existé. Vivions-nous mieux ?", s'est interrogé le chef de l'État. "Les plus riches partaient et notre pays s'affaiblissait", a-t-il poursuivi. 

"Cet impôt a été supprimé pour ceux qui investissent dans notre économie et donc aident à créer des emplois, et il a été maintenu au contraire pour ceux qui ont une fortune immobilière", a rappelé Emmanuel Macron. "Revenir en arrière nous affaiblirait alors que nous sommes en train de créer des emplois dans tous les secteurs", a-t-il assuré. 

À lire aussi
L'ex-boxeur Christophe Dettinger Gilets jaunes
Christophe Dettinger suspendu de ses fonctions à la mairie d'Arpajon

Les grandes entreprises "doivent payer l'impôt"

Le président de la République a cependant affirmé que "le dirigeant d'une entreprise française doit payer ses impôts en France et que les grandes entreprises qui y font du profit doivent y payer l'impôt". "C'est la simple justice", a-t-il conclu. 

Emmanuel Macron a d'ailleurs annoncé qu'ils réunirait "nos grandes entreprises et nos concitoyens les plus fortunés dès cette semaine", et qu'il "prendrait des décisions". 

Emmanuel Macron vous a-t-il convaincu ?
Nombre de votes : 54769 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande



 

Lire la suite
Gilets jaunes Emmanuel Macron Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795877898
Emmanuel Macron sur la suppression de l'ISF : "Revenir en arrière nous affaiblirait"
Emmanuel Macron sur la suppression de l'ISF : "Revenir en arrière nous affaiblirait"
Attendu au tournant en pleine crise des "gilets jaunes", le président de la République s'est exprimé depuis l'Élysée ce lundi 10 décembre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-sur-la-suppression-de-l-isf-revenir-en-arriere-nous-affaiblirait-7795877898
2018-12-10 20:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cvo4pZ5AnACrelckgKNuOg/330v220-2/online/image/2018/1210/7795879040_emmanuel-macron-s-est-adresse-a-la-nation-lundi-10-decembre-2018.jpg