2 min de lecture Société

Macron pose avec un t-shirt "LBD" : Jul raconte les coulisses de la photo sur RTL

INVITÉ RTL - Le président de la République a été pris en photo au festival d'Angoulême, posant avec un t-shirt dénonçant l'usage du LBD en manifestation. "Je suis le premier surpris", explique le dessinateur Jul présent à ses côtés.

Le président de la République Emmanuel Macron (Illustration).
Le président de la République Emmanuel Macron (Illustration). Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Un chat éborgné, le visage en sang, sous le slogan "LBD 2020". C'est le motif du t-shirt offert par des dessinateurs à Emmanuel Macron au festival de la bande dessinée qui s'est ouvert jeudi 30 janvier à Angoulême. Un cadeau avec lequel le président de la république, régulièrement mis en cause pour sa gestion des affaires de violences policières, a posé fièrement aux côtés de l'auteur Jul.

"Cette photo est lunaire, je suis le premier surpris", explique le célèbre auteur de bande dessinée. Celui-ci est à l'origine de l'impertinent cadeau qui a failli ne pas pouvoir être remis à Emmanuel Macron, venu déjeuner jeudi avec plusieurs dessinateurs.

"Quand je suis arrivé avec tous les contrôles policiers pour arriver au déjeuner, les policiers m'ont confisqué le t-shirt en disant que c'était un objet de sédition et qu'il était hors de question que je rentre dans l'espace du déjeuner avec", raconte Jul.

La référence au LBD, arme utilisée par les forces de l'ordre pour réprimer les manifestations, n'est pas passée, mais le dessinateur ne s'est pas laissé faire. "Il a fallu que je gueule pour pouvoir le récupérer et le donner à Emmanuel Macron après avoir échangé et dit à quel point on trouvait ça anormal, scandaleux, révoltant que la puissance publique fasse usage de tellement de forces, fasse usage de la violence, dans les manifestations."

À lire aussi
Le scientifique Étienne Klein sciences
Coronavirus : le populisme "contamine la science", estime Étienne Klein

La venue d'Emmanuel Macron au festival d'Angoulême est un événement exceptionnel - un président de la République ne s'y était pas rendu depuis François Mitterrand. "Pour moi il était hors de question de venir valider une stratégie de communication présidentielle en faisant tapisserie", explique Jul.

L'auteur a donc saisi l'occasion de ce déjeuner pour alerter le Président sur le sujet des violences policières, mais a aussi échangé avec lui et d'autres dessinateurs sur l'écologie et le statut précaire des créateurs de bande dessinée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Bd Bande dessinée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants