3 min de lecture Emmanuel Macron

"Emmanuel Macron n’est pas Superman", selon Alba Ventura

ÉDITO - Emmanuel Macron va faire le pont de la Toussaint, de jeudi à samedi, avant d'entamer un déplacement du Nord à l’Est de la France, à l’occasion des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
"Emmanuel Macron a parfois besoin d'une petite parenthèse, il n'est pas Superman", selon Alba Ventur Crédit Image : OZAN KOSE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Quelques jours de repos pour Emmanuel Macron. Le président de la République a aménagé son agenda avec un Conseil des ministres anticipé pour "souffler" un peu. Cela intervient à l'occasion du long week-end de la Toussaint. Il a un coup de mou ? 

Il y a sans doute un coup de fatigue. On sait que le pouvoir, ça use, surtout après les semaines qui viennent de s’écouler. Depuis l’été, ça n’a pas arrêté. Les mauvaises nouvelles se sont enchaînées : affaire Benalla, démission de Nicolas Hulot, pataquès autour du départ de Gérard Collomb... Puis, il y a eu le remaniement qui a pris deux semaines, et puis des déplacements longs comme aux États Unis et aux Antilles. 

Emmanuel Macron est un obsédé du détail. C’est un stakhanoviste, c’est pour cela qu’il tient lui-même à présenter le plan pauvreté, à annoncer lui-même le plan hôpital. Il vit dans l’urgence de faire le maximum dans les deux premières années de son quinquennat, ce qui donne des agendas complètement fous et un rythme effréné.

À lire aussi
Le président Emmanuel Macron lors de son interview à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle, le 14 novembre 2018. vidéo
L'impopularité d'Emmanuel Macron est "un handicap terrible" pour Alain Duhamel

Un repos forcé ?

Tout cela a forcément un impact. Donc, il y a un peu de "repos forcé", sans doute dans cette pause. Son entourage ne doit d’ailleurs pas être mécontent de le voir lever un peu le pied. On sait combien ses proches sont mis à rude épreuve. Et probablement que son épouse Brigitte Macron n’est pas étrangère à cette coupure. Vous savez dans le livre de Fabienne Cassagne La confidente, consacré à Brigitte Macron, celle-ci déclare "depuis qu’on est ici (à l’Élysée) il se réveille beaucoup plus froissé… il est en train de me rattraper".

C'est donc un repos mérité ? Non. Ça n’existe pas pour un président. Je me souviens lorsque Nicolas Sarkozy s’était plaint d’avoir "un métier fatiguant", c’était apparu décalé, les Français ne pouvaient pas entendre ça. Les vacances des présidents, c’est toujours un sujet tabou, même un sujet polémique. L’idée qu’un président s’accorde du temps pour lui, ce n’est pas toujours bien perçu.

Il est loin le temps où François Mitterrand décidait de partir déjeuner à Saulieu chez le grand Chef Bernard Loiseau, il prenait son hélicoptère à midi et demi, il était à table à 13 heures. Il disparaissait pour un petit break hors de l’Élysée. Ça, ce n’est plus possible ! Aujourd’hui, un président, on considère qu’il a signé pour se consacrer à sa tâche, à son pays, aux Français.

Un agenda très chargé pour les prochains jours

On sait qu'Emmanuel Macron va enchaîner la semaine prochaine sur une séquence assez longue sur le terrain. Ça va être intense. Un long périple, de dimanche à vendredi (du jamais vu) : il va traverser 17 villes du Nord à l’Est de la France, à l’occasion notamment des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre mais pas seulement, parce qu’il y aura aussi une thématique industrielle.

Donc, c’est un déplacement très lourd, très chargé, il va croiser beaucoup de monde. Il va sans doute échanger avec beaucoup de gens comme il le fait d’habitude. Sans doute ce repos est le bienvenu parce que, ce que l’on a vu de lui depuis cet été, c’est un président qui s’agace souvent, qui répond de manière arrogante – quand il dit : "Qu’ils viennent me chercher !" ou "pour trouver un job, il suffit de traverser la rue" ou encore "arrêtez de vous plaindre".

Toutes ces petites remarques désagréables, qui ont entamé son capital politique. Certains disent qu’il est en surchauffe. En tout cas, Emmanuel Macron n’est pas en plein burn-out, il n’a rien de grave, simplement, ce pont de la Toussaint tombe à point nommé. L’occasion de montrer aussi que ce président bulldozer qui dort 3 heures par nuit, il est aussi comme tout le monde : il a parfois besoin d’une petite parenthèse. Il n’est pas Superman.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Élysée Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795387152
"Emmanuel Macron n’est pas Superman", selon Alba Ventura
"Emmanuel Macron n’est pas Superman", selon Alba Ventura
ÉDITO - Emmanuel Macron va faire le pont de la Toussaint, de jeudi à samedi, avant d'entamer un déplacement du Nord à l’Est de la France, à l’occasion des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-n-est-pas-superman-selon-alba-ventura-7795387152
2018-10-31 07:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3P2c-moBWtD8gUrxZ_gg2w/330v220-2/online/image/2018/1031/7795387366_emmanuel-macron-le-27-octobre-2018.jpg