1 min de lecture Politique

Macron face aux jeunes : ils "s'expriment bien et volontiers", analyse Duhamel

ÉDITO - Le président de la République poursuit le grand débat. Il était, jeudi 7 février, en Saône-et-Loire, face cette fois à un millier de jeunes, qui constituent un public difficile.

Alain Duhamel L'Edito d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
Macron face aux jeunes : ils "s'expriment bien et volontiers", analyse Alain Duhamel Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alain Duhamel
Alain Duhamel et Leia Hoarau

Difficile, nécessaire, voire prioritaire. Les jeunes étaient jusqu'à présent les grands absents du débat, comme dans les grands sujets de la vie sociale (partis politiques, syndicats, vote...).

"Une situation que l'on ne peut pas accepter", selon Alain Duhamel, mais que l'on "comprend très bien" : soucieux de leur insertion professionnelle, de la fin de leur formation et de leur vie privée, ils ne commencent à s'engager qu'aux alentours de 30 ans.

Et le défi qu'a voulu se lancer Emmanuel Macron est celui d'entrer en contact avec ces jeunes. Ce jeudi 7 février, il est donc parti à leur rencontre en Saône-et-Loire. Plus de 1.000 jeunes ont répondu présent. Un face à face qui s'est avéré "spontanée, courtois, vivant" au cours duquel les jeunes "s'exprimaient bien et volontiers", analyse l'éditorialiste politique.

À lire aussi
Gérard Larcher, le 14 juillet 2018 à Paris Alexandre Benalla
Affaire Benalla : l'approche du Sénat "n'a pas été politique" dit Gérard Larcher

Un pas en avant

Même s'il n'est pas joué d'avance (et qu'il n'est pas terminé), Alain Duhamel admet que ce grand débat est une réussite jusqu'à aujourd'hui. Cet événement, qui n'a jamais existé en France ni à l'étranger, était "difficile à organiser, aléatoire et téméraire".

Pour l'éditorialiste, le grand débat pourrait se résumer comme suit : "Les 'gilets jaunes' ont imposé le débat, Emmanuel Macron a ouvert le dialogue et les Français se sont saisis de la parole". Il rappelle que les Français s'investissent : plus de 700.000 ont déposé des réquisitions citoyennes.

Mais deux grosses complications attendent le gouvernement à l'issue de ce débat : tout d'abord, "un petit nombre de mesures symboliques, mais substantielles" devront être réalisées. La mise en oeuvre de ces mesures sera la deuxième épreuve. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Emmanuel Macron Jeunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796482241
Macron face aux jeunes : ils "s'expriment bien et volontiers", analyse Duhamel
Macron face aux jeunes : ils "s'expriment bien et volontiers", analyse Duhamel
ÉDITO - Le président de la République poursuit le grand débat. Il était, jeudi 7 février, en Saône-et-Loire, face cette fois à un millier de jeunes, qui constituent un public difficile.
https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-face-aux-jeunes-ils-s-expriment-bien-et-volontiers-analyse-alain-duhamel-7796482241
2019-02-07 19:44:04
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MeRWpROagKTsOGqhuGIBwQ/330v220-2/online/image/2019/0207/7796482522_emmanuel-macron-tend-le-micro-a-une-jeune-participante-du-grand-debat-national-jeudi-7-fevrier-2019.jpg