2 min de lecture Parti socialiste

Élection du premier secrétaire PS : Olivier Faure en tête devant Le Foll au premier tour

Selon des résultats provisoires, le président du groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée obtiendrait plus de 40% des voix, et Stéphane Le Foll, ancien ministre de François Hollande, arriverait deuxième.

Le député Olivier Faure (PS) le 10 mai 2017 à Paris.
Le député Olivier Faure (PS) le 10 mai 2017 à Paris.
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Olivier Faure et Stéphane Le Foll se disputeront la tête du PS. Selon des résultats provisoires, le président du groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée obtiendrait plus de 40% des voix, et Stéphane Le Foll, ancien ministre de François Hollande, arriverait deuxième, "assez loin", devant Emmanuel Maurel et Luc Carvounas. Les résultats définitifs devraient être annoncés ce vendredi 16 mars avant un nouveau vote le 29 mars. Le vote, physique, s'était ouvert à 17h00 dans les quelque 3.200 sections du parti. Il s'est achevé à 22h00. 

L'ancien président de la République François Hollande, l'ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve et le commissaire européen Pierre Moscovici sont venus peu après 17h00 déposer un bulletin au siège du Parti socialiste, rue de Solférino. Le corps électoral compte quelque 102.000 militants, ayant cotisé en 2015, 2016 ou 2017. Selon les chiffres provisoires, la participation "a été plutôt bonne", supérieure à 40.000 votants. Rachid Temal, coordinateur du parti, tablait sur environ 30.000 électeurs, contre un peu plus de 71.000 au congrès de Poitiers de juin 2015. 

Les scores des différents candidats, dévoilés vendredi, détermineront la composition des instances du Parti socialiste, et notamment de son "parlement", le Conseil national. Le 29 mars, les militants choisiront leur premier secrétaire. Seuls les premiers signataires des deux textes d'orientation arrivés en tête jeudi pourront être candidats. 

Un congrès d'importance pour le parti

La première place d'Olivier Faure n'est pas une surprise. Le président du groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée avait obtenu le soutien de nombreux "barons locaux", de la maire de Lille Martine Aubry à la présidente de la région Occitanie Carole Delga, ratissant aussi bien à l'aile droite qu'à l'aile gauche du parti. 

À lire aussi
L'invité de RTL du 11 décembre 2019 Parti socialiste
Retraites : "Les régimes spéciaux sont en voie d'extinction", estime Olivier Faure sur RTL

Le PS, qui disposait de quasiment tous les pouvoirs en 2012, est plongé dans une crise profonde depuis l'élection présidentielle de 2017 et les législatives qui ont suivi, à l'issue desquelles son groupe à l'Assemblée a été réduit à une trentaine de députés. "Le Congrès de ce soir est important pour le PS, parce que c'est celui du sursaut, ou bien d'une chute qui se poursuit. Et il est important pour les Français aussi parce qu'ils ont besoin de cette force politique dans la (...) palette des forces politiques", avait commenté Pierre Moscovici auprès de la presse en arrivant au siège. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parti socialiste Stéphane le Foll Élections
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants