1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Éducation nationale : quelles sont les 5 priorités de Pap Ndiaye ?
3 min de lecture

Éducation nationale : quelles sont les 5 priorités de Pap Ndiaye ?

Revaloriser les salaires des enseignants, réintégrer les maths au lycée ou encore lutter contre les inégalités sociales : dans une lettre adressée aux professeurs, le ministre de l'Éducation présente ses cinq priorités.

Pap Ndiaye, le 21 juin 2022.
Pap Ndiaye, le 21 juin 2022.
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Marine Derquenne

"Je suis heureux de vous écrire directement, avec la charge d’un ministère qui a structuré non seulement ma carrière, mais façonné ma vie", commence Pap Ndiaye dans sa lettre qu'il a adressée à tous les professeurs, lundi 27 juin 2022. Celle-ci est disponible sur le site du ministère de l'Éducation nationale et de la jeunesse.

Le ministre de l'Éducation nommé le 20 mai dernier par Emmanuel Macron, écrit : "Je voudrais vous faire part de quelques grands axes de notre ministère. Il ne s’agit pas d’une feuille de route détaillée, mais plutôt des grandes directions stratégiques qui seront les nôtres." Pap Ndiaye a relevé cinq axes au total, dont les inégalités sociales, la revalorisation du métier d'enseignant, le bien-être des élèves, les savoir-faire fondamentaux ainsi que la question écologique. 

1. Lutter contre les inégalités sociales à l'école

"Le premier axe est celui de la lutte contre les inégalités sociales", commence-t-il. Pap Ndiaye reconnaît que "l’école peine à donner à tous les mêmes chances de réussir". Le ministre assure alors dans son courrier que son ministère allait "renforcer ce qui existe déjà, innover quand il le faut, pour que les inégalités de naissance soient mieux combattues par l’école."

"Il est de ma responsabilité de prendre en charge le drame de l’injustice que nourrit notre système scolaire en ne permettant pas suffisamment aux plus pauvres d’espérer transformer leur condition sociale.", ajoute-t-il.

2. Mettre l'accent sur les savoirs fondamentaux : le français et les maths

À lire aussi

Pap Ndiaye continuera de "donner la priorité au français et aux mathématiques", comme il l'assure dans sa lettre. Le ministre affirme d'ailleurs que les mathématiques s'inscriront dans le tronc commun en classe de première "dès cette rentrée" afin de "donner à tous les élèves un socle commun de connaissances et de compétences en mathématiques utiles à leur vie sociale et professionnelle." Le ministre veut aussi "promouvoir la lecture". 

3. Préserver le bien-être des élèves à l'école

"Chaque enfant doit pouvoir se sentir accueilli, préservé des discours dévalorisants, encouragé", écrit Pap Ndiaye, qui assure qu'il sera "très attentif aux élèves en situation de handicap, à la continuité de leurs parcours et à améliorer le statut de nos personnels qui au quotidien les accompagnent dans l’école et dont le temps de travail partiel est trop souvent subi."


Pap Ndiaye écrit que l'école "doit permettre à toutes les personnalités de s’épanouir et bannir toute parole d’intolérance" et que "cet esprit de vigilance, d’écoute, doit aussi concerner les actes et les paroles de discriminations, de haine raciste, antisémite, de violence sexiste ou sexuelle." 

Le ministère de l'Éducation indique que cela nécessite par ailleurs "d’améliorer la qualité de ce temps et de ce lieu communs en développant l’éducation artistique et culturelle et la pratique sportive."

4. Engager l'école sur la question écologique

"Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse doit engager, dans toutes ses dimensions, une mobilisation forte" sur la question de l'urgence écologique, insiste Pap Ndiaye, qui veut "renforcer dans les programmes scolaires, l’enseignement sur le sujet." A ce sujet, le ministre précise qu'il saisira "le Conseil supérieur des programmes."

5. Revaloriser le métier d’enseignant en augmentant les salaires

Pap Ndiaye assure aussi vouloir consacrer "un effort particulier et significatif à la hausse des rémunérations" pour créer un "choc d'attractivité" du métier d'enseignant. C'était par ailleurs "le chantier numéro un" selon l'ensemble des syndicats enseignants. Dans un entretien accordé au Parisien le 25 juin dernier, Pap Ndiaye a expliqué que "la hausse de rémunération sera composée de deux parts : la première sera non conditionnée et s'appliquera à tous les enseignants, y compris pour les débutants, pour qui le salaire de départ sera au-dessus de 2000 euros net dès 2023".

Cela dit, "il est urgent de revaloriser les débuts de carrières, mais pas simplement, et de relancer une vraie politique de recrutement pour rendre le métier de nouveau attractif", lançait le professeur d'histoire Nicolas au micro de RTL le 21 mai dernier. Pap Ndiaye assure alors dans sa lettre qu'il veut également améliorer la formation des professeurs "tout au long de leur carrière".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/