3 min de lecture Gouvernement

Édouard Philippe : les enjeux de son discours de politique générale décryptés en 3 points

ÉCLAIRAGE - Climat post-"gilets jaunes", réformes de l'assurance-chômage, des retraites ou encore de la dépendance, projet de loi bioéthique... Édouard Philippe devrait présenter les principaux chantiers à venir dans son discours de politique générale du 12 juin.

Édouard Philippe, à l'Assemblée nationale, le 14 mai 2019
Édouard Philippe, à l'Assemblée nationale, le 14 mai 2019 Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Macron, l'acte II. Après les élections européennes, le président de la République va officiellement ouvrir une nouvelle ère de son quinquennat. C'est à Édouard Philippe que revient la lourde tâche de faire une déclaration de politique générale.

L'objectif de cette déclaration qui aura lieu le 12 mai, sera "d'expliquer ce que sera la mise en oeuvre de l'acte 2 par le gouvernement" et "l'occasion pour le Premier ministre à la fois de fixer le calendrier politique mais également les chantiers législatifs" pour atteindre les objectifs de l'exécutif, a indiqué la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Ce n'est pas la première fois qu'Édouard Philippe se prête à cet exercice. En juillet 2017, deux mois après son élection, Emmanuel Macron avait réuni les parlementaires en Congrès. Le lendemain, le premier ministre avait prononcé une déclaration de politique générale le 4 juillet 2017. Elle avait été suivie d'un vote lors duquel 370 députés, sur 577, lui avaient accordé leur confiance. 

1. Qu'est-ce qu'un discours de politique générale ?

À lire aussi
La marche pour le climat à Strasbourg le dimanche 27 janvier 2019 écologie
Climat : le Haut conseil pointe du doigt les défaillances de la France

Pour la 27e déclaration de politique générale de la Ve République, Édouard Philippe prendra la parole à 15 heures, devant l'hémicycle, avant une intervention de chaque groupe politique, puis une réponse du chef du gouvernement et enfin le vote de l'Assemblée.

Mais à quoi sert un discours de politique générale ? Selon l'article 49 de la Constitution, le gouvernement a la faculté, mais pas l'obligation, d'engager sa responsabilité devant l'Assemblée nationale à l'issue d'une déclaration de politique générale. Un vote négatif entraîne alors la démission du gouvernement.

La déclaration de mercredi doit largement consolider le calendrier du Parlement, déjà embouteillé et quasi monopolisé à l'automne par le budget. Seule une poignée de projets de loi - sans doute deux ou trois - pourront trouver leur place en 2019. D'autres devront attendre 2020. Les dates plus précises de la PMA ou de la réforme des retraites sont notamment très attendues. 

2. Quel est l'enjeu pour Édouard Philippe ?

"Édouard Philippe est le quatrième premier ministre depuis 1958 à faire deux discours de politique générale dans le même quinquennat après Jean-Pierre Raffarin, François Fillon et Manuel Valls", note l'AFP. Conforté à Matignon par le résultat des élections européennes du 26 mai, le chef du gouvernement n'a rien à craindre compte tenu de la prééminence du groupe La République En Marche, associé au MoDem (plus de 350 députés sur 577).

Au-delà du nombre de voix, ce sont les écarts qui seront scrutés comme un baromètre des oppositions, avec comme référence le résultat de 2017 : 370 voix contre 67, et un nombre record de 129 abstentions, dont les trois quarts des députés LR. C'était alors la plus faible opposition sur un vote de politique générale depuis 1958. 

3. Le Sénat dans l'opposition ?

Fait rare - et même une première avec un Sénat contrôlé par l'opposition - la déclaration du Premier ministre jeudi devant les sénateurs sera également suivie d'un vote. Une simple marque de "respect" pour la chambre haute, jure Matignon. Mais qui pousse aussi le Sénat tenu par LR à clarifier sa position vis-à-vis d'Emmanuel Macron : opposition nette, ou abstention voire soutien "constructif"?

Le vote au Sénat sur le discours pourrait être compliqué chez Les Républicains, en proie à une crise aiguë depuis leur défaite historique aux européennes. "Dans une démocratie représentative, tout le monde peut exprimer ce en quoi il croit et il est parfaitement normal de demander aux sénateurs d'approuver ou pas la feuille de route du gouvernement", insiste Matignon. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Édouard Philippe Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797813067
Édouard Philippe : les enjeux de son discours de politique générale décryptés en 3 points
Édouard Philippe : les enjeux de son discours de politique générale décryptés en 3 points
ÉCLAIRAGE - Climat post-"gilets jaunes", réformes de l'assurance-chômage, des retraites ou encore de la dépendance, projet de loi bioéthique... Édouard Philippe devrait présenter les principaux chantiers à venir dans son discours de politique générale du 12 juin.
https://www.rtl.fr/actu/politique/edouard-philippe-les-enjeux-de-son-discours-de-politique-generale-decryptes-en-3-points-7797813067
2019-06-11 07:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/17j6UW88GZzeTEzKDy2_Gg/330v220-2/online/image/2019/0610/7797813356_edouard-philippe-a-l-assemblee-nationale-le-14-mai-2019.jpg