1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Présidentielle 2022 : laissez le général de Gaulle tranquille !
3 min de lecture

ÉDITO - Présidentielle 2022 : laissez le général de Gaulle tranquille !

Un très grand nombre de candidats vont se rendre, mardi, à Colombey-Les-Deux-Églises. Chacun essaye de rappeler les parties de l'héritage de Charles de Gaulle qui leur correspondent le mieux.

La patrouille de France rend hommage au Général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Églises à l'occasion des 50 ans de sa mort, le 9 novembre 2020
La patrouille de France rend hommage au Général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Églises à l'occasion des 50 ans de sa mort, le 9 novembre 2020
Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
L'Edito Politique du 05 novembre 2021
00:03:04
L'Edito Politique du 05 novembre 2021
00:03:04
William Galibert - édité par Victor Goury-Laffont

À cinq mois de l’élection présidentielle, tout le monde veut sa part du général de Gaulle, et ça commence à se voir un petit peu ! Attention, si vous prenez la route mardi prochain, le 9 novembre, date anniversaire de la mort du Général : bison futé voit rouge en direction de Colombey-Les-Deux-Églises.

Cela en deviendrait presque cocasse. Vous y verrez le cortège du Premier ministre qui vient déposer une gerbe de fleurs. Vous y verrez le minibus où prendront place les cinq candidats à la primaire de la droite, tous ensemble. D’ailleurs, ce sera le lendemain de leur premier débat télévisé, l’ambiance à bord sera sûrement très sympa.

A priori, pas de covoiturage prévu pour les souverainistes Florian Philippot et Nicolas Dupont-Aignan qui seront là aussi. Sans oublier Anne Hidalgo, qui vient chaque année au nom de la ville de Paris. Et encore, Eric Zemmour ne devrait finalement pas être de la partie. Un temps, on a pensé qu’il pourrait se déclarer candidat au pied de la croix de Lorraine.

En énumérant tous ces noms à un ancien ministre, gaulliste, de Jacques Chirac, il a simplement soupiré : "c’est ridicule. Quand je pense que de Gaulle va devoir supporter tout ça".

Une mémoire sélective

À lire aussi

Il en manque un dans la liste : Emmanuel Macron. Il était l’an passé à Colombey. Quand il présente son plan France 2030, il aimerait bien qu’on le voie comme l’héritier des grands plans stratégiques de son illustre prédécesseur.

Yannick Jadot ? Lui aussi, l’année dernière, nous avait fait savoir qu’il avait relu les Mémoires de guerre du Général. Jean-Luc Mélenchon ? La Ve République, le régime présidentiel, c’est le Général, et c’est tout ce que Jean-Luc Mélenchon déteste, mais il dit quand même : "le de Gaulle de la Seconde Guerre mondiale s’est comporté comme un Insoumis". Qu'en est-il de Marine Le Pen ? Son père a créé le Front National pour s’opposer aux héritiers du gaullisme. Malgré ça, elle parle de continuité avec le Général pour défendre une certaine idée du patriotisme… Et sera à Bayeux pour lui rendre hommage mardi.

Chacun prend ce qui l’arrange, et laisse le reste. C’est ça qui est pratique quand on fait parler la mémoire des disparus. Qui peut dire si le Général aurait voulu lui aussi construire de nouvelles centrales nucléaires ? Ou bien s’il aurait aujourd’hui investi massivement dans le renouvelable ? Est-ce que sa souveraineté se serait construite un tout petit peu dans l’Europe, ou complètement en dehors ? On peut poser des centaines de questions comme ça, et vous savez quoi, et nous n’aurons jamais les réponses.

Ces filiations fantasmées ne flattent que ceux qui les formulent. Pas sûr qu’elles aient le moindre effet sur les électeurs. L'un des seuls à pouvoir légitimement s’exprimer sur ces tentatives de captation d’héritage, c’est Pierre Mazeaud, 92 ans, ancien ministre, l’un des derniers gardiens du temple gaulliste. Interrogé par Le Point, il renvoie tout le monde à ses études. "Le Général avait une vision, entourée par des hommes d’État. Ce n’est plus le cas aujourd’hui", tranche-t-il. Avec une mention spéciale à Éric Zemmour : "quand il se prétend gaulliste, de Gaulle a envie, dans sa tombe, de lui filer une claque".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/