1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Présidentielle 2022 : LR, PS... Mais où sont passés les militants ?
2 min de lecture

ÉDITO - Présidentielle 2022 : LR, PS... Mais où sont passés les militants ?

Ce n’est pas nouveau mais c’est criant, le militant politique est une espèce en voie de disparition. Un aveu de faiblesse pour les partis.

Un meeting de Valérie Pécresse à Clamart le 15 octobre 2021
Un meeting de Valérie Pécresse à Clamart le 15 octobre 2021
Crédit : AFP
L'Edito Politique du 04 novembre 2021
00:02:58
L'Edito Politique du 04 novembre 2021
00:02:58
William Galibert

J'ai une petite histoire à vous raconter pour vous aider à comprendre ce à quoi on en est arrivés. Je vous emmène à Lille, il y a 10 jours, c’est le premier grand meeting d’Anne Hidalgo. Entre 1.000 et 1.500 personnes dans la salle, les drapeaux, les affiches, la musique. Avec des autocars remplis de militants venus d’Alsace, de Vendée, ou de région parisienne. Bref, vu de loin, ça avait tout l’air d’une démonstration de force.

Vu de loin. Mais du point de vue militant, c’était tout le contraire, un énorme aveu de faiblesse. "Pour remplir ce genre de salle à Lille, il y a quelques années, il suffisait que Martine Aubry claque des doigts. Là, confesse un socialiste, on a dû faire les fonds de tiroir en affrétant ces autobus".

Et c’est vrai que les chiffres sont cruels. Au PS, il reste environ 20.000 adhérents à jour de cotisation, c’était 10 fois plus il y a 10 ans. 

Ailleurs c’est mieux ? Non. 20.000 c’est aussi l’estimation au Rassemblement national, et là aussi ça baisse. Chez les écologistes, ça grimpe mais on est seulement à 13.000 pour les Verts. Chez Les Républicains, beaucoup reprennent leur carte pour pouvoir voter Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse. Mais à votre avis, combien resteront si leur champion perd la primaire ? 

À écouter aussi

Et puis chez les Insoumis ou LaREM, un clic suffit pour s’inscrire et il n’y a rien à payer, donc impossible d’y voir clair sur les vraies forces vives. Au parti présidentiel on est en train de rappeler tous ceux qui ont laissé leur numéro pour voir qui est toujours motivé.

Désamour, défiance et déception

Comment on en est arrivé là ? Pas la peine de chercher loin, tous ceux à qui j’ai posé la question avaient 3 mots à la bouche. Désamour, défiance et déception. Et alors ce désamour, les partis l’ont intégré, et ils tentent de se débrouiller autrement.

Hier soir au QG de la République en Marche, petite sauterie avec Gabriel Attal le porte-parole du gouvernement, qui était là en VIP, pour bichonner ou recruter des bénévoles. Plutôt que de lever d’immenses armées, on se concentre désormais sur de petits bataillons avec des missions très précises.

Les tracts et les affiches ça compte toujours mais c’est un peu dépassé. On met aussi le paquet sur la riposte et la propagande sur les réseaux sociaux. "Il y aura beaucoup moins de meetings géants, les nouveaux canaux de mobilisation seront numériques", parie un proche d’Emmanuel Macron en songeant à 2022.

Mais ce qui est valable pour les grandes structures l’est aussi pour les campagnes type Eric Zemmour, où on a bien compris que quelques dizaines de personnes bien organisées derrière leurs claviers suffisaient à se faire entendre et à relayer certains messages.

Mais vous pensez qu’on peut gagner une présidentielle sans militants ? Il y aura toujours besoin d’un peu de monde pour faire la claque, ou distribuer quelques tracts sur les marchés.  Mais le militant numérique, informatique est en train de supplanter le vieux de la vieille avec ses autocollants et ses drapeaux et ça sera particulièrement visible dans les mois qui viennent.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/