1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Congrès d'EELV : "Les Verts français n'ont jamais dépassé le stade de l'adolescence", juge Alba Ventura
2 min de lecture

ÉDITO - Congrès d'EELV : "Les Verts français n'ont jamais dépassé le stade de l'adolescence", juge Alba Ventura

Lors du congrès d'EELV samedi, les adhérents ont élu Marine Tondelier comme nouvelle cheffe du parti. Pour Alba Ventura, c'est un échec pour Yannick Jadot et Sandrine Rousseau.

Marine Tondelier à Hénin-Beaumont le 18 janvier 2020.
Marine Tondelier à Hénin-Beaumont le 18 janvier 2020.
Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
ÉDITO - Congrès d'EELV : "Les Verts français n'ont jamais dépassé le stade de l'adolescence", juge Alba Ventura
00:02:57
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Guillaume Dosda

Sur le plan politique, c’est la même ligne qu’auparavant. La différence est que Julien Bayou, qui a démissionné à la suite d’accusations de violences psychologiques, est remplacé par une femme, Marine Tondelier, élue du Pas-de-Calais. Elle sera intronisée le 10 décembre prochain. La moitié des adhérents des Verts, soit 5.500 personnes, ont voté. C’est au mieux un gros sondage, au pire une cantonale, dans un parti, je le rappelle, qui pèse un peu plus de 4% à la présidentielle.

Les Verts viennent de reconduire une gauche écolo, anticapitaliste et compatible avec Jean-Luc Mélenchon. C’est la ligne Julien Bayou, ceux qui ne disent pas non à l’interdiction des piscines privées. 

Surtout, c’est un camouflet pour la ligne pragmatique de Yannick Jadot. Ils ont rejeté le Vert de gouvernement, la ligne qui allait de Dominique Voynet à Cécile Duflot, celle qui ne veut pas renverser la table.

C’est un revers également pour la ligne radicale de Sandrine Rousseau : activiste, outrancière, qui politiquement est proche de la ligne de la direction, mais qui veut l’incarner autrement.

Des différences avec les Verts adultes

À écouter aussi

Ils ont abandonné toute idée de compromis qui pourrait les mener au gouvernement. Ils sont alignés sur une ligne mélenchoniste qui a du mal à peser, et reviennent sans cesse avec leurs idées de décroissance.

Yannick Jadot a créé un nouveau club politique, mais pas un parti. Il semble en tout cas avoir mis de côté de grandes ambitions et il se murmure qu’il cherche un poste au Sénat. Sandrine Rousseau va continuer de faire le buzz, elle ne pèse rien, mais elle est invitée partout, donc pourquoi s’arrêter ? Ainsi vont les écolos. 

Je suis toujours fascinée de voir la différence entre les Verts allemands et les Verts français. Il y a plus de 40 ans, ils manifestaient côte à côte contre Superphénix, et puis les Verts allemands ont construit une ligne politique.

Ils ont même gouverné avec la gauche, gouverné avec Angela Merkel. Alors certes, ils ont quelques débats en ce moment sur la prolongation des centrales nucléaires, mais ils discutent au sein de la coalition avec les socialistes et les libéraux. Ils sont devenus adultes depuis bien longtemps. Les Verts français n’ont jamais dépassé le stade de l’adolescence. C’est dommage pour l’écologie politique, parce que le sujet est omniprésent aujourd’hui, et c’est dommage pour la politique tout court.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.