2 min de lecture LGBT

Don du sang : finalement, l'Assemblée maintient une discrimination envers les homosexuels

La mesure qui devait aligner la durée d'abstinence demandée aux homosexuels pour donner leur sang sur celle s'appliquant aux hétérosexuels a été rejetée par 29 voix contre 23, le 11 octobre.

L'Assemblée nationale le 12 septembre 2018
L'Assemblée nationale le 12 septembre 2018 Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
103029000663527498057
Eléanor Douet
et AFP

La discrimination va finalement continuer. L'Assemblée nationale a maintenu le statu quo concernant une différence de traitement dans le don du sang touchant les homosexuels, vote qui a divisé jusque dans les rangs de la majorité LREM-MoDem, à l'occasion de l'examen d'une proposition de loi LR.

Cette mesure alignait pour le don la durée d'abstinence des homosexuels sur celle s'appliquant aux hétérosexuels (quatre mois d'absence de relations avec plusieurs partenaires). Elle avait été ajoutée au texte en commission via un amendement des socialistes, Hervé Saulignac en tête.

Jeudi 11 octobre dans la soirée, elle a été rejetée par 29 voix contre 23. Des groupes d'opposition, de gauche comme de droite, ont soutenu ce texte ainsi que le MoDem, dénonçant "une discrimination".

À lire aussi
Emmanuel Macron lors de sa réception des maires à l'Élysée mercredi 21 novembre. PMA
PMA : Macron assure aux associations LGBTQ+ qu'elle sera promulguée en 2019

"Le critère d'exclusion doit être celui des comportements à risque et non de l'orientation sexuelle", a estimé le député MoDem Jean-Luc Lagleize. "Stoppons ces hypocrisies", a affirmé Xavier Paluszkiewicz, l'un des deux "marcheurs" à avoir voté pour le texte alors que son groupe s'est prononcé contre.

Une "erreur politique"

Depuis juillet 2016, les homosexuels peuvent théoriquement donner leur sang, geste qui leur était interdit depuis 1983 en raison des risques de transmission du sida. Mais cette possibilité est soumise à des conditions fixées par un arrêté du 5 avril 2016, notamment l'abstinence d'un an, qui doit être déclarée lors d'un entretien préalable.

"L'abstinence de 12 mois n'a aucun fondement ni juridique ni scientifique", a estimé Hervé Saulignac en fustigeant "une erreur politique" du gouvernement.

N'inscrivons pas dans la loi des critères de sélection qui nous feraient prendre un risque un jour par rapport à un nouvel agent pathogène ou un risque d'épidémie.

Agnès Buzyn
Partager la citation

La ministre de la Santé Agnès Buzyn avait déposé un amendement pour supprimer la mesure, avant de le retirer pour ne pas donner l'impression de s'opposer "sur le fond". Elle a néanmoins appelé au "bon sens" des députés avant le scrutin.

"Comme vous, je me suis étonnée, pour ne pas dire émue, du critère d'abstinence de un an (...) Mais n'inscrivons pas dans la loi des critères de sélection qui nous feraient prendre un risque un jour par rapport à un nouvel agent pathogène ou un risque d'épidémie", a dit Agnès Buzyn en soulignant que ces critères relèvent davantage du règlement que de la loi.

Dans cette proposition de loi "visant à la consolidation du modèle français du don du sang", portée par Damien Abad (LR), les députés par ailleurs ont voté l'abaissement de l'âge légal ouvrant droit au don du sang de 18 à 17 ans, âge fixé en commission pour s'aligner sur le droit européen. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
LGBT Discriminations Sang
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795150312
Don du sang : finalement, l'Assemblée maintient une discrimination envers les homosexuels
Don du sang : finalement, l'Assemblée maintient une discrimination envers les homosexuels
La mesure qui devait aligner la durée d'abstinence demandée aux homosexuels pour donner leur sang sur celle s'appliquant aux hétérosexuels a été rejetée par 29 voix contre 23, le 11 octobre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/don-du-sang-finalement-l-assemblee-maintient-une-discrimination-envers-les-homosexuels-7795150312
2018-10-12 00:18:03
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VFoPKaScrw_L06Bh0d_1JQ/330v220-2/online/image/2018/0915/7794802322_l-assemblee-nationale-le-12-septembre-2018.jpg