6 min de lecture Discours de politique générale

VIDÉO - Discours d'Édouard Philippe : "C'est l'acte II du quinquennat"

Le premier ministre s'est exprimé face aux députés, ce mercredi 12 juin. Il lance ainsi l'acte II du quinquennat d'Emmanuel Macron et assure qu'il y a "toujours urgence".

>
Le discours de politique générale d'Édouard Philippe Crédit Image : Alain JOCARD / AFP | Crédit Média : Assemblée Nationale | Date :
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Il était attendu au tournant. Édouard Philippe a tenu, ce mercredi 12 juin, un discours de politique générale devant l'ensemble des députés. Objectif : "Expliquer ce que sera la mise en oeuvre de l'acte II par le gouvernement" et "fixer le calendrier politique mais également les chantiers législatifs", selon les dires de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye

L'enjeu était de taille pour le premier ministre puisqu'il s'est exprimé sur les mesures en réponse à la crise des "gilets jaunes", sur les dossiers dits sensibles : les réformes des retraites et de l'assurance-chômage, le projet de loi de bioéthique ou encore la réforme des institutions

Ce n'est pas la première fois qu'Édouard Philippe se prête à cet exercice. Le 4 juillet 2017, le premier ministre avait prononcé une déclaration de politique générale. Elle avait été suivie d'un vote lors duquel 370 députés, sur 577, lui avaient accordé leur confiance. Mais cette fois le contexte social est davantage tendu. Même si le mouvement des "gilets jaunes" s'est essoufflé au fil des semaines, la colère gronde chez le personnel des urgences et chez les enseignants. 

Retrouvez le discours d'Édouard Philippe

16h37 - Ce live est maintenant terminé. Merci de nous avoir suivis.

16h03 - Après une heure de discours, Édouard Philippe entame une auto-critique. Il reconnaît que "des décisions rapides et pas assez concernées" ont pu être prises. "En cette troisième année aux responsabilités, nous voulons faire évoluer notre méthode de gouverner (...) La détermination, la conviction, la passion que nous mettons à défendre nos idées ne devraient jamais nous conduire, à l'arrogance, à l'agressivité à la caricature. Regardons avec lucidité notre scène politique, ils ne sont pas toujours à la haute des enjeux", déclare Édouard Philippe.

À lire aussi
Marine Le Pen en meeting à Villeblevin, dans l'Yonne, le 21 mai 2019 discours de politique générale
Discours d'Édouard Philippe : "Ils sont dans un déni total", estime Marine Le Pen

Interrompu à de nombreuses reprises à ce moment, Édouard Philippe a répondu aux députés : "Je suis inénervable". Cette phrase a eu pour effet de relancer les applaudissements de la majorité.

15h55 - Concernant la réforme des institutions, Édouard Philippe déclare : "Nous allons donc continuer à chercher à nous rapprocher mais nous ne mobiliserons pas du temps parlementaire (...) Nous ne renonçons pas à nos ambitions. Nous attendrons le moment propice". Ainsi, le premier ministre ouvre la porte à un report, après les sénatoriales, à une réforme des institutions, de septembre 2020

15h49 - Sur la PMA, Édouard Philippe annonce sous les applaudissements de la majorité que "le projet de loi sur le PMA pour toutes sera adopté en Conseil des ministres fin juillet et pourra être débattu au Parlement fin septembre"

15h44 - "Notre priorité sera de combattre le trafic de stupéfiants, qui gangrène des pans entiers de notre territoire", explique Édouard Philippe. Le chef du gouvernement annonce un nouveau projet de loi déposé "à l'automne". Il sera examiné par le Parlement au début de l'année 2020. "Cela implique de harceler les points de vente, de neutraliser les échelons de distribution, de faire tomber les têtes de réseaux", a détaillé le premier ministre, qui n'exclut pas "des changements d'organisation" pour y parvenir. 

Édouard Philippe annonce aussi un débat annuel au Parlement sur l'asile et l'immigration

15h40 - "Les personnes qui ont travaillé toute leur vie ne toucheront pas moins de 85% du SMIC, une fois en retraite", annonce Édouard Philippe. Et d'ajouter : "Nous devrons travailler plus longtemps. Cela inquiète, mais c'est une question de justice. Nous maintiendront la possibilité d'un départ à 62 ans, avec des incitations à travailler plus longtemps"

Sur les retraites, le premier ministre a annoncé "la fin des régimes spéciaux". "Un euro cotisé donnera les mêmes droits pour tous", ajoute-t-il.

15h34 - Édouard Philippe aborde désormais la question de la situation des les urgences. "Nous sommes tous choqués par ces images d'urgences saturées (...) Tout le monde sait que la situation des urgences traduit un mal plus profond encore. La loi présentée par Agnès Buzyn sera bientôt votée. C'est une grande loi de transformation. J'en appelle au sens des responsabilisé", explique-t-il.

15h25 - "La prime exceptionnelle de fin d'année sera reconduite pour un an, en 2020 avec le même régime défiscalisé dans la limite de 1.000 euros par bénéficiaire. Les entreprises devront mettre en place un système d’intéressement", ajoute le premier ministre 

15h26 - Édouard Philippe revient sur le nouveau barème fiscal mis en place. "Les impôts des ménages baisseront de 27 milliards d'euros sur le quinquennat". Les Français soumis à la première tranche d'imposition bénéficieront d'"un gain moyen par foyer de 350 euros, soit à ce niveau un tiers de l'impôt en moyenne. C'est massif, c'est clair, c'est net. les 5 millions de foyers de la tranche suivante bénéficieront d'un gain moyen de 180 euros. Ces baisses seront votées dans le projet de loi de finances pour l'année 2020"

15h23 - C'est toujours sous les applaudissements des députés de la majorité, qu'Édouard Philippe explique avoir entendu "le message d'exaspération fiscale des Français". "Je vous confirme que la taxe d'habitation sur les résidences principales sera intégralement supprimée pour tous les Français. Pour les 80% des Français les plus modestes, elle sera supprimée l'année prochaine. Pour les 20% de Français restant, la suppression se déploiera sur les trois années suivantes", ajoute-t-il

15h20 - "L'acte II, c'est la justice sociale", poursuit Édouard Philippe. "Nous présenterons la réforme de l'assurance-chômage le 18 juin. Le premier c'est de mettre fin aux recours abusifs  aux contrats courts (...) le deuxième objectif est de faire en sorte que l'activité paye plus que l'inactivité".

La future réforme de l'assurance-chômage comprendra donc un bonus malus qui s'appliquera "dans les 5 à 10 secteurs" d'activité utilisant le plus de contrats courts, a annoncé mercredi le Premier ministre Edouard Philippe lors de sa déclaration de politique générale à l'Assemblée. La réforme, qui sera annoncée le 18 juin, inclura aussi "une dégressivité de l'indemnisation sur les salariés qui perçoivent les salaires les plus élevés", a-t-il encore précisé. 


15h15 - "Tous les produits en plastique jetables seront bannis de l'administration dès l'année prochaine", annonce le premier ministre qui précise que le projet de loi de lutte contre le gaspillage dans les "priorités" de l'Assemblée en septembre

15h12 - Édouard Philippe a annoncé la fermeture de la centrale de Fessenheim avant l'été 2020, "la part du nucléaire sera réduite de 50% avant 2035

15h10 - Comme prévu, Édouard Philippe entame son discours par le volet écologique. "Au coeur de l'acte II, il y a d'abord l'ambition écologique. Plus personne n’a le monopole du vert et c'est aussi cela le dépassement des anciens clivages. Je connais mes soupçons me concernant : je viens de droite (...) Je ne me ferais pas passer pour un autre. Je ne suis pas un défenseur de la décroissance. Je crois en la science et je veux qu'elle ait davantage de place dans notre débat publique (...) J'aime l'industrie et je l'assume", explique-t-il.

Et d’ajouter : "Ces 12 prochains mois seront ceux de l'axe écologique. Le premier axe de notre bataille, c'est de rendre plus propre notre économie"

15h08 - Édouard Philippe ajoute vouloir centrer l'acte II sur la "constance" et la "cohérence" "qui sont bien les seules choses que notre pays n’ait jamais tenté". Il assure que cette nouvelle étape du quinquennat est "un profond changement de méthode".

15h05 - "En novembre dernier, nous avons rencontré la colère (…) Elle vient de loin et bien des démocraties l’ont ressentie dans des formes variées. C’est à nous, gouvernants, parlementaires qu'elle était adressée, explique Édouard Philippe. De cette période qui m’aura profondément marqué, puis du grand débat (…) Je veux tirer la force d’un nouvel élan. C’est l’acte II du quinquennat"

15h03 - Édouard Philippe commence son discours : "Voilà deux ans que nous gouvernons et il y a toujours urgence". Le premier ministre pointe des urgences "économique", "sociale", "écologique" et "politique". "Cette urgence, elle nous rassemble", ajoute-t-il, avec le succès électoral de l'extrême droite. D'où la nécessité de "tenir le cap fixé (...) pour libérer les forces de notre pays et protéger ses citoyens", selon le chef du gouvernement.

15h01 - C'est sous les applaudissements des députés de la majorité qu'Édouard Philippe fait son entrée dans l'hémicycle. 

14h56 - Un tournant social et écologique est attendu. Est-ce possible ? L'économiste Marc Touati et l'enseignant à la Sorbonne, Christophe Ramaux, donnent des éléments de réponse. Un article à lire ici.

14h50 - Le vote de confiance effectué dans la foulée du discours de politique générale d'Édouard Philippe pourrait s'avérer crucial... pour Les Républicains. RTL.fr vous explique pourquoi dans cet article.

14h43 - Que va annoncer Édouard Philippe dans son discours de politique générale ? Les grandes lignes qui seront présentées par le premier ministre sont à retrouver dans notre éclairage

À lire aussi

14h22 - Après le bon score des écologistes aux européennes, Edouard Philippe est également attendu au tournant sur l'environnement. Eurodéputé macroniste nouvellement élu, l'écologiste Pascal Canfin a appelé à des annonces en matière de rénovation énergétique des logements. 

14h09 - Mesures post-"gilets jaunes", réformes de l'assurance-chômage, des retraites, projet de loi bioéthique (et son volet PMA pour toutes), réformes des institutions... Le programme s'annonce chargé pour le premier ministre. 
14h - Bonjour et bienvenue dans ce live pour suivre le discours de politique générale d'Édouard Philippe. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Discours de politique générale Assemblée nationale Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797821946
VIDÉO - Discours d'Édouard Philippe : "C'est l'acte II du quinquennat"
VIDÉO - Discours d'Édouard Philippe : "C'est l'acte II du quinquennat"
Le premier ministre s'est exprimé face aux députés, ce mercredi 12 juin. Il lance ainsi l'acte II du quinquennat d'Emmanuel Macron et assure qu'il y a "toujours urgence".
https://www.rtl.fr/actu/politique/direct-video-edouard-philippe-suivez-le-discours-de-politique-generale-7797821946
2019-06-12 14:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-CKJ6uQii7khiJ9aRqmz7Q/330v220-2/online/image/2019/0612/7797832569_edouard-philippe-lors-de-son-discours-de-politique-generale-le-12-juin-a-l-assemblee-nationale.jpg