3 min de lecture La République En Marche

DIAPORAMA - La République En Marche : qui pour succéder à Christophe Castaner ?

Pierre Person, Stanislas Guérini, Joachim Son-Forget, Marlène Schiappa et Stéphane Travert sont pressentis pour reprendre la tête du mouvement La République En Marche.

Pierre Person, député de Paris Crédits : Thomas Samson / AFP | Date : 18/10/2018
5 >
Pierre Person, député de Paris Crédits : Thomas Samson / AFP | Date : 18/10/2018
Stanislas Guérini, député REM Crédits : JACQUES DEMARTHON / AFP | Date : 18/10/2018
Joachim Son-Forget, député REM Crédits : JACQUES DEMARTHON / AFP | Date : 18/10/2018
Marlène Schiappa le 3 octobre 2018 à l'Élysées Crédits : Jacques Witt/SIPA | Date : 16/10/2018
Stéphane Travert, le 14 février 2018 Crédits : LUDOVIC MARIN / AFP | Date : 22/02/2018
1/1
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Moins d'un an après avoir porté Christophe Castaner à sa tête, La République En Marche doit se chercher un nouveau délégué général avec le départ de son patron pour Beauvau, ouvrant une période d'incertitude à l'approche des élections européennes.

"Je n'avais jamais été un homme de parti, d'appareil. Ce n'était pas mon histoire". C'est sur ce constat, formulé dans une lettre aux adhérents du parti, que l'ex-socialiste a clos son mandat de chef des marcheurs, après seulement 11 mois en poste. "Dans les jours qui viennent", Christophe Castaner quittera donc ses fonctions, exercées d'abord à contre-cœur mais qu'il a "appris à aimer passionnément", a-t-il assuré en entrant à Beauvau.

Impossible en effet de cumuler des prérogatives de chef de parti et de ministre en charge de tenir les ciseaux du prochain redécoupage électoral. Proche d'Emmanuel Macron, il laisse un mouvement toujours en structuration, à l'approche des élections européennes de 2019 et municipales de 2020. 

À lire aussi
Marlène Schiappa, Brune Poirson et Olivia Grégoire égalité hommes-femmes
VIDÉO - Élections européennes : REM lance un appel aux candidates

Comment va se dérouler le remplacement de Castaner ?

Il y a donc urgence à mettre en route rapidement sa succession, convenaient à l'unisson mardi plusieurs cadres du parti. Dans l'immédiat, un bureau exécutif doit se réunir, a priori vendredi, pour désigner une direction provisoire. Le député de Paris Pierre Person, membre du "burex" en charge de la préparation des élections, a fait savoir qu'il était disponible. La passation devrait être officialisée dimanche à Issy-les-Moulineaux lors du rassemblement du "Conseil", c'est à dire le parlement du parti.

Le délégué général par intérim devra ensuite préparer le prochain scrutin interne qui nécessitera de convoquer à nouveau le "Conseil", l'organe qui désigne ensuite pour les trois prochaines années le patron du parti. Les statuts prévoient un délai minimal de 15 jours pour avertir les membres et laisser le temps aux candidats de se déclarer et de décrocher les parrainages nécessaires.

Schiappa, Person, Travert ?

"Il faut que ça aille vite. Je pense que cela doit se faire avant Noël", plaide un cadre du parti. 
Plusieurs profils pourraient se lancer. On pense à Pierre Person, mais aussi au député de Paris Stanislas Guérini, co-fondateur du parti, dont l'entourage a indiqué mardi qu'il y réfléchissait sérieusement. Le député des Français de l'étranger Joachim Son-Forget, déjà en lice en novembre dernier, a d'ores et déjà annoncé qu'il tenterait de nouveau sa chance.

Des parlementaires et cadres La République En Marche plaident pour une candidature de Marlène Schiappa, la médiatique secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes et dont le portefeuille a été élargi mardi à la "lutte contre les discriminations". "L'actualité est au remaniement (...) et c'est tout ce qui nous occupe", a évacué son entourage. 

Stéphane Travert, marcheur de la première heure mais débarqué mardi du ministère de l'Agriculture, pourrait aussi être tenté, alors qu'il va retrouver son mandat de député de la Manche. "Il faut quelqu'un qui porte les valeurs du mouvement (...), qui a été associé de très près à toutes les batailles électorales que nous avons menées depuis deux ans et à l'action du gouvernement et à la majorité depuis cette période", souligne le patron des députés REM Gilles Le Gendre.

"Et il faut que ce soit quelqu'un entièrement dédié au mouvement. A priori pas une (personne) ministre sauf si elle cesse d'être ministre", ajoute-t-il, relayant une demande récurrente des adhérents mais qui se heurte aux statuts du parti ne prévoyant aucune rémunération pour son dirigeant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche Christophe Castaner Marlène Schiappa
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795231663
DIAPORAMA - La République En Marche : qui pour succéder à Christophe Castaner ?
DIAPORAMA - La République En Marche : qui pour succéder à Christophe Castaner ?
Pierre Person, Stanislas Guérini, Joachim Son-Forget, Marlène Schiappa et Stéphane Travert sont pressentis pour reprendre la tête du mouvement La République En Marche.
https://www.rtl.fr/actu/politique/diaporama-la-republique-en-marche-qui-pour-succeder-a-christophe-castaner-7795231663
2018-10-18 16:25:20
https://cdn-media.rtl.fr/cache/HiFOtyO7pFqPVfsZULZKyQ/330v220-2/online/image/2018/1018/7795240326_pierre-person-stanislas-guerini-joachim-son-forget-marlene-schiappa-et-stephane-travert.jpg