1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. DÉBAT - Menace de dissoudre l'Assemblée nationale : Emmanuel Macron perd-il ses nerfs ?
1 min de lecture

DÉBAT - Menace de dissoudre l'Assemblée nationale : Emmanuel Macron perd-il ses nerfs ?

Sylvain Maillard, vice-président du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale, estime que le président est "extrêmement serein".

Emmanuel Macron, le 21 septembre 2022
Emmanuel Macron, le 21 septembre 2022
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
DÉBAT - Menace de dissoudre l'Assemblée nationale : Emmanuel Macron perd-il ses nerfs ?
00:08:39
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Sandra Cazenave

Est-ce qu'Emmanuel Macron veut montrer les muscles en brandissant la menace de la dissolution de l'Assemblée nationale pour faire passer la réforme des retraites ? "II est extrêmement serein, clair sur la vision, le fait de porter les réformes des retraites et l'ensemble des mesures", défend Sylvain Maillard, vice-président du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale au micro de RTL, vendredi 30 septembre. 

Il revient sur cette menace de dissolution : "Nous avons une majorité relative et on entend les oppositions, même avant que le budget soit voté, dirent qu'elles voteront contre. Le gouvernement en tire les conséquences", justifie-t-il, estimant que ce sont "les règles du jeu".

"Tout ça pour une réforme qui ne sert à rien", réagit Philippe Ballard, porte-parole du Rassemblement national (RN). "Une réforme qui nous permettra d'assurer la continuité de notre modèle social", lui rétorque Sylvain Maillard, pour qui il ne suffit pas "d'expulser l'ensemble des étrangers" pour financer notre modèle social. "Nous sommes une majorité assez courageuse pour porter une idée selon laquelle il faut travailler plus", insiste le vice-président du groupe Renaissance qui oppose le "langage de la vérité" du gouvernement à celui du "populisme" du RN. 

Le porte-parole du RN ironise, de son côté, sur cette menace alors que le président de la République n'a cessé de plaider pour une plus grande "concertation". "Ce nouveau quinquennat ressemble farouchement au précédent", fustige-t-il, rappelant que le RN est prêt à la dissolution, en écho au tweet de Marine Le Pen. "On pourrait doubler le nombre de députés." 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire