4 min de lecture Remaniement ministériel

Darmanin, Dupond-Moretti et Bachelot : Sarkozy met la main sur le gouvernement

DÉCRYPTAGE - De Jean Castex à Bruno Le Maire en passant par Roselyne Bachelot et Gérald Darmanin, tous ont collaboré avec Nicolas Sarkozy. Désormais, ils sont à la tête des postes-clés sous le quinquennat d'Emmanuel Macron.

Gérald Darmanin, Roselyn Bachelot et Eric Dupond-Moretti
Gérald Darmanin, Roselyn Bachelot et Eric Dupond-Moretti Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Le parrain n'est jamais bien loin. Il n'a jamais été un secret qu'Emmanuel Macron entretient des liens étroits avec Nicolas Sarkozy, depuis le début de son quinquennat. Une relation qui a toujours tranché avec François Hollande, pourtant ancien mentor du chef de l'État. Emmanuel Macron est face à un défi de taille : se reconstruire une ligne politique qui sera sans doute celle qui le suivra jusqu'à la présidentielle de 2022. Ce lundi 6 juillet, le nouveau couple exécutif peut s'atteler à construire le "nouveau chemin", ambitionné par le président de la République. Après une journée remplie d'attentes et de rumeurs, Alexis Kohler le secrétaire général de l'Élysée a levé le voile sur la composition du gouvernement.

Difficile de ne pas y voir l'ombre de Nicolas Sarkozy planer. Sur BFMTV, son ancienne plume Camille Pascal a indiqué : "Une chose qu'Emmanuel Macron aura réussi, c'est de réunir quasiment tous les courants de la droite. Il y a quasiment tous les candidats aux primaires de 2016 qui sont représentés". 

Tout a commencé avec la nomination quelques jours plus tôt de Jean Castex, pour remplacer le populaire et surtout juppéiste Édouard Philippe. L'ancien président de la République connaît bien le nouveau locataire de Matignon : ce dernier a été secrétaire général adjoint de l'Élysée lors de son quinquennat. La carrière politique du nouveau premier ministre s'est construite aux côtés de Xavier Bertrand, dont il a été directeur de cabinet au ministère de la Santé, puis au Travail. À peine nommé premier ministre, Jean Castex a d'ailleurs appelé... Nicolas Sarkozy.

Le sarkozyste connu et reconnu Darmanin

Gérald Darmanin lâche le ministère de l'Action et des Comptes publics et prend les commandes de la place Beauvau. Un tournant très important pour Emmanuel Macron qui se sépare du fidèle Christophe Castaner et qui choisit celui dont on compare l'élan politique à Nicolas Sarkozy. 

À lire aussi
Guillaume Larrivé, député de l'Yonne, et ancien candidat à la présidence du parti Les Républicains Les Républicains
Remaniement : Guillaume Larrivé aurait "évidemment" accepté d'être au gouvernement

"Je suis sociologiquement de gauche et culturellement de droite", explique Gérald Darmanin lorsqu'il doit définir sa ligne politique. L'ancien porte-parole de Nicolas Sarkozy est présenté par beaucoup comme le ministre le plus "politique" du gouvernement.

Ce petit-fils de tirailleur algérien, né à Valenciennes, a pourtant connu une ascension sinueuse depuis son engagement au RPR à l'âge de 16 ans. Passé au secrétariat d'État chargé des Français de l'étranger et à celui des Sports, il s'est ensuite fait élire député du Nord en 2012, puis maire de Tourcoing en 2014. C'est aux côtés de Nicolas Sarkozy donc, qu'il se fait cependant remarquer, en raison de ses prises de position en faveur des classes populaires, qu'il défend au nom de ses origines modestes. 

Le soutien de Dupond-Moretti

Autre surprise : l'entrée d'Éric Dupond-Moretti au ministère de la Justice, remplaçant ainsi Nicole Belloubet. Là encore, Nicolas Sarkozy entretient des liens avec l'avocat très médiatisé. "Éric Dupond-Moretti était par exemple en coulisses du concert de Carla Bruni-Sarkozy à l'Olympia, en mars 2014", rappelle Le Figaro

Fin juin, Éric Dupond-Moretti avait qualifié de "méthodes de barbouzes" les investigations du PNF, qui ont épluché ses factures téléphoniques détaillées ("fadettes"), comme celles de plusieurs autres avocats, pour tenter d'identifier la "taupe" qui aurait pu informer Nicolas Sarkozy qu'il était sur écoute.  

Pourtant, en 2014, l'avocat assurait à l'antenne de RTL : "Je ne suis pas sarkozyste, ni sarkolâtre. Mais quand on place en garde à vue Nicolas Sarkozy, c'est l'ancien président de la République que l'on place en garde à vue. Voire la France".

Les anciens ministres Bachelot et Le Maire

Roselyne Bachelot, elle, s'installe à la tête du ministère de la Culture. Elle est l'une des ministres emblématiques des mandats de Jacques Chirac, en tant que ministre de l'Écologie et de Nicolas Sarkozy au poste de ministre de la Santé. Marquée à droite, la nouvelle ministre de la Culture avait choisi le camp Fillon, face à la Sarkozie. Mais cela ne l'a jamais empêchée de rappeler la bonne gestion du président élu en 2007 lors de la crise du H1N1.

L'empreinte de Nicolas Sarkozy ne s'arrête pas là. Bruno Le Maire qui était ministre de l'Économie, sous Édouard Philippe, voit le champ de son ministère étendu. Il est désormais ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance. De 2009 à 2012, Bruno Le Maire a été ministre de l'Agriculture dans le gouvernement Fillon, sous la présidence Sarkozy. 

Passé sous le giron des macronistes, Bruno Le Maire a mis au cœur de son projet les Français les plus modestes, notamment depuis la crise des "gilets jaunes" et du coronavirus. Pourfendeur de l'optimisation fiscale des géants du numérique, il s'est battu à Bruxelles et à l'OCDE pour une imposition minimale sur les bénéfices des sociétés. Le ministre a aussi porté la loi Pacte sur la croissance et la transformation des entreprises allégeant certaines obligations des employeurs et facilitant l'intéressement des salariés

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Remaniement ministériel Nicolas Sarkozy Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants