2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : s'il est atteint du Covid-19, Mélenchon prendra de la chloroquine

INVITÉ RTL - Le député LFI des Bouches-des-Rhône qui n'est pas atteint du coronavirus a détaillé sa conversation téléphonique avec le professeur Didier Raoult.

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Coronavirus : s'il est atteint du Covid-19, Mélenchon prendra de la chloroquine Crédit Image : RTL | Crédit Média : Le Grand Jury | Durée : | Date :
La page de l'émission
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

La chloroquine continue de diviser la communauté scientifique et la classe politique. Elle est défendue par le professeur Didier Raoult comme étant une solution pour guérir les patients du coronavirus. L'ancien ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy a interpellé Édouard Philippe, à travers une pétition qui a recueilli près de 200.000 signatures, pour faciliter les tests

Sur son blog, le leader de la France insoumise a indiqué avoir eu un échange téléphonique avec le professeur Raoult. Qu'en pense Jean-Luc Mélenchon ? "Je n'ai pas la compétence scientifique (...) J'ai eu le sentiment d'un contact courtois, agréable et rationnel avec un homme qui ne critiquait personne, n'en voulait à personne et mettait sur la table des arguments", explique le député des Bouches-du-Rhône lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI

On devrait être capable d'avoir un avis plus tranché sur la chloroquine

Jean-Luc Mélenchon
Partager la citation

Jean-Luc Mélenchon s'impatiente concernant les résultats sur un éventuel traitement du coronavirus avec de la chloroquine. "Depuis un mois cette situation dure. On devrait être capable d'avoir un avis plus tranché et plus déterminé", explique-t-il. Cet homme (le professeur Didier Raoult) a dit ce qu'il avait à dire en respect du serment d’Hippocrate. Je ne crois pas qu'on puisse lui en vouloir". 

Irait-il jusqu'à prendre de la chloroquine s'il est diagnostiqué positif au coronavirus ? "Bien sûr, je suis un être humain comme tout le monde et je ferais tout pour vaincre la mort (...) Si je suis malade, peut-être je dirais : 'Donnez-en moi, après tout ça ne peut pas faire plus de mal que ce que fait la maladie'", répond Jean-Luc Mélenchon.

Des tests sur des médecins volontaires

Lors de la mission d'information parlementaire, Olivier Véran avait été interrogé par le député non-inscrit Joachim Son-Forget sur le traitement à la chloroquine. Il avait alors subit les foudres du ministre de la Santé qui demandait "un minimum de preuves démontrées scientifiquement" de l'efficacité de ce traitement. 

À lire aussi
Un avion sur le tarmac de l'aéroport (illustration) transports
Les infos de 12h30 - Coronavirus : quelles recommandations pour les compagnies aériennes ?

Le 25 mars dernier, la Caisse autonome de retraite des médecins de France (Carmf) a proposé un essai clinique à base d'hydroxychloroquine sur des médecins volontaires malades du coronavirus afin d'avoir "sous 10 jours" des résultats probants sur cette molécule. Selon la Carmf, "la profession est demandeuse de cet essai" et "ne demande rien en retour". "Les médecins commencent à payer un lourd tribut à la maladie et nos plus anciens tombent les premiers depuis quelques heures", insiste-t-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Jean-Luc Mélenchon Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants