1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : 33 hôpitaux français lancent une étude sur la chloroquine

Nommée Hyvocovid, une étude menée conjointement par 33 hôpitaux français promet de mettre fin au débat sur la chloroquine en apportant des résultats scientifiques fondés.

Une boite de Plaquenil, dérivé de la chloroquine
Une boite de Plaquenil, dérivé de la chloroquine Crédit : Damien Meyer / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Une vaste étude pour "clore le débat sur la chloroquine". Lors d'un point presse, ce mardi 31 mars, le CHU d'Angers a annoncé lancer une étude avec 32 autres hôpitaux français (principalement dans l'Ouest de la France et en région parisienne) pour mesurer les effets de l'hydroxychloroquine sur le coronavirus

La chloroquine est au coeur des débats depuis que le professeur Didier Raoult a publié une étude sur la molécule et a affirmé qu'elle était efficace contre le Covid-19, permettant de faire disparaître les symptômes du virus en quelques jours. Une étude controversée dans le milieu scientifique, certains estimant que les conditions ne sont pas réunies pour que l'étude du Professeur Raoult soit validée. 

Nommée Hycovid, l'étude permettra ainsi de savoir avec certitude si la chloroquine est réellement efficace pour combattre le Covid-19. "Cette étude sera réalisée dans des conditions qui ne laisseront pas de place au doute", a affirmé le professeur et médecin infectiologue Vincent Dubée, qui porte le projet. 

Résultat dans quelques semaines

L'étude va être menée sur 1.300 patients volontaires de plus de 75 ans qui n'ont pas besoin d'une aide respiratoire. L'objectif est de tester en double et en aveugle les effets de la chloroquine avec un placebo adéquat pour faire un comparatif. 

À lire aussi
76% des Français voyageront local cet été, seulement 15% envisagent leurs vacances d'été à l'étranger vacances d'été
Les infos de 5h - Coronavirus : comment se passe la réouverture des centres de vacances ?

Les frais de l'étude s'élèvent à 850.000 euros. Le CHU d'Angers a avancé 600.000 euros, le reste a été complété par les autres hôpitaux. Un appel aux dons a également été lancé par le CHU sur mecenat@chu-angers.fr. Les résultats de cette étude devraient être connus dans "quelques semaines". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Médicaments Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants