1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus : quand Macron appellera-t-il les Français à se faire vacciner ?
2 min de lecture

Coronavirus : quand Macron appellera-t-il les Français à se faire vacciner ?

ÉDITO - Emmanuel Macron s’en tient à sa déclaration de ne pas rendre la vaccination obligatoire. Mais depuis, le président ne s'est plus exprimé sur le sujet. Est-il temps d'appeler les France à se faire vacciner contre le coronavirus ?

Emmanuel Macron, le 8 février 2021
Emmanuel Macron, le 8 février 2021
Crédit : CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP
Macron et la vaccination : pourquoi autant de prudence
03:12
Macron et la vaccination : pourquoi autant de prudence
03:12
Olivier Bost - édité par Marie-Pierre Haddad

Le moment est-il venu ? Emmanuel Macron doit-il appeler tous les Français à se faire vacciner ? C’est étonnant mais le président de la République n’a jamais, à ce jour, clairement appelé les Français à se faire vacciner, notamment les soignants.

Vous avez peut-être vu des images du chef de l'État dans un centre de vaccination ou entendu parler de ses agacements face aux lenteurs de la vaccination. Mais il n’y a pas eu d’intervention à la télévision ou de message vidéo sur les réseaux sociaux.

Dans sa dernière intervention solennelle du 31 décembre, il s’est contenté de remercier Mauricette la première vaccinée de France. Et dans sa dernière interview, il a fait le point sur la production de vaccins sans lancer d’appel. Il s’en tient à son allocution de novembre dernier : la vaccination n’est pas obligatoire. C’est "liberté, sécurité, efficacité", résume l’un de ses conseillers.

Une accélération de la campagne de vaccination

Et pourquoi le temps serait venu d’appeler les Français à se vacciner ? Parce que nous sommes en train d'entrer dans une autre phase de la vaccination : la phase industrielle qui va concerner de plus en plus de monde. Très clairement, il y a eu une accélération ce week-end avec plus d’un demi-million d’injections depuis vendredi.

À lire aussi

Et ce n’est qu’un début, ce n’était pas un week-end de rattrapage, ça va encore s’accélérer promet le gouvernement. L’objectif, c’est 20 millions de vaccinés d’ici deux mois. 10 millions de piqures par mois, aujourd’hui c’est 10 fois moins.

Tant que vous avez des vaccins dans les frigos, je ne reconfinerai pas les gens

Emmanuel Macron

Les commandes passées aux labos vont finir par arriver en masse. Il faudra alors que l’intendance suive. Là-dessus, nous avons beaucoup entendu Emmanuel Macron. Pas sa voix, mais le récit des réunions où Emmanuel Macron tape du poing sur la table, avec cette phrase taillée pour marquer les esprits : "Tant que vous avez des vaccins dans les frigos, je ne reconfinerai pas les gens".

Ce n’est pas très difficile de l’imaginer en train de dire ça. C’est le mythe bien entretenu d’un Président qui mettrait tout le monde sous tension pour que ça bouge. Emmanuel Macron veut de la vaccination 7 jours sur 7

La vaccination, c’est la solution : la solution pour désengorger les hôpitaux, la solution pour retrouver une vie normale. À ce jour, il n’y en a pas d’autre sauf à attendre l’extinction du virus de lui-même.

Le traumatisme du H1N1

Aurons-nous donc bientôt des vaccinodromes ? Le mot est encore interdit. Le gouvernement redoute que ces usines à piquer apparaissent vides, faute de dose, à la télévision. C’est le traumatisme encore vivace de la campagne contre le H1N1. Pourtant, dès le milieu de cette semaine le stade vélodrome à Marseille sera utilisé pour vacciner en masse. Si ça, ça n’est pas un vaccinodrome !

Le moment est peut-être venu de dire tout simplement et sans craindre les critiques et les polémiques et les anti-vaccins de moins en moins nombreux : vaccinez-vous pour vous et pour le pays.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/