1 min de lecture Coronavirus France

Vaccination contre le coronavirus : l'exécutif craint le gaspillage de doses

VU DANS LA PRESSE - Face aux difficultés de logistique liées au vaccin Pfizer-BioNtech, le gouvernement redoute qu'une importante quantité de doses ne soient gaspillée.

Le ministre de la Santé Olivier Véran lors du point presse du gouvernement le 7 janvier 2021
Le ministre de la Santé Olivier Véran lors du point presse du gouvernement le 7 janvier 2021 Crédit : Capture d'écran
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

La campagne de vaccination engendre plusieurs défis logistiques pour le gouvernement et notamment celui de ne pas gâcher des doses. En effet, le vaccin Pfizer-BioNtech pose d'importantes difficultés de conservation et d'acheminement car les doses doivent être placées à très basse température et être utilisées quelques heures seulement après leur ouverture. Passé ce délai, le vaccin n'est plus efficace ni utilisable.

Comme le souligne un proche de Matignon au journal Le Figaro, "entre 25 et 30% des doses de vaccin pourraient être perdues" en France en raison des contraintes logistiques. Une problématique qui a amené le ministre de la Santé, Olivier Véran, à envoyer cette semaine une instruction aux ARS les appelant à ce qu'"aucune dose ne doit être perdue".

Ces contraintes liées au vaccin Pfizer-BioNtech sont notamment visibles dans certains centres de vaccination, en fin de journée, lorsque des flacons ouverts et des doses disponibles ne peuvent être administrées en raison du manque de patients prioritaires. Pour limiter les pertes, l'AP-HP injecte des doses restantes aux soignants non-prioritaires qui souhaitent être vaccinés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Vaccin Virus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants