1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus : plus de tests seront déployés à la rentrée scolaire, assure Blanquer
2 min de lecture

Coronavirus : plus de tests seront déployés à la rentrée scolaire, assure Blanquer

Selon Jean-Michel Blanquer, invité de BFMTV ce dimanche 3 janvier, la rentrée scolaire aura bien lieu lundi 4 janvier, avec le même protocole sanitaire qu'avant les vacances et des tests renforcés.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, à la sortie de l'Élysée
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, à la sortie de l'Élysée
Crédit : Alain JOCARD / AFP
Sarah Belien

Les vacances de Noël touchent à leur fin. Et si les médecins s'inquiètent des conséquences des fêtes de fin d'année sur la situation épidémique du pays, Jean-Michel Blanquer assure que cela ne remet pas en cause la rentrée scolaire, qui aura bien lieu ce lundi 4 janvier. Selon le ministre, le protocole sanitaire restera le même et les tests devraient être multipliés.
"Les enfants iront à l'école demain, comme prévu. Nous avons demain une rentrée selon le protocole sanitaire renforcé que nous avons", assuré le ministre de l'Éducation, de la jeunesse et des sports, invité de BFMTV ce dimanche 3 janvier. Un protocole "qui a fait ses preuves" selon lui. Et en plus du protocole, Jean-Michel Blanquer assure que "les tests seront plus fortement déployés, surtout au lycée".

Dans les lycées, un système hybride sera toujours en vigueur. Le ministre a précisé que le protocole serait adapté selon la situation épidémique. Depuis septembre, "il est toujours dans le sens de l'accentuation. On pourrait l'accentuer en mettant un système hybride systématisé pour tous les lycées ou pour tous les collèges, ce qui n'est pas le cas actuellement", a approfondi Jean-Michel Blanquer.

Mais "on n'en est pas là", assure-t-il. Le protocole demeure le même qu'avant les vacances de Noël, mais sera ajusté "si nécessaire."

Vaccination des enseignants en mars ?

Questionné sur le vaccin, Jean-Michel Blanquer a répondu que les enseignants faisaient partie des personnes prioritaires. "C'est prévu (...). Je travaille pour que ce délai s'accélère de façon à ce que les professeurs puissent être vaccinés dès que ce sera possible. Mais il faut faire les choses dans le bon ordre", et donc commencer par les personnes âgées. Le ministre souhaiterait que cela se fasse "au mois de mars au plus tard."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/