2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Ndiaye évoque les "enseignants qui ne travaillent pas", puis s'excuse

Après avoir pris en exemple le cas d'un "enseignant qui ne travaille pas", Sibeth Ndiaye a été la cible des critiques de l'opposition.

Cyprien Cini Le surf de l'info Cyprien Cini iTunes RSS
>
Le surf de l'info du 26 mars 2020 Crédit Image : Ludovic MARIN / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

La phrase de trop. Il aura suffit à Sibeth Ndiaye de prononcer quelques mots pour déclencher la colère des enseignants. Lors du compte-rendu du Conseil des ministres mercredi 25 mars, la porte-parole du gouvernement a tenu à défendre l'action de l'exécutif pour lutter contre la pandémie du coronavirus et la crise économique qui en découle. 

Elle est ainsi revenue sur l'appel lancé par le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, aux Français pour venir en aide aux agriculteurs. Une démarche ayant pour but d'inciter ceux qui le peuvent à "aller dans les champs", pour prêter main forte, mais qui semble en contradiction avec le confinement

"Nous n'entendons pas demander à un enseignant qui aujourd'hui ne travaille pas, compte-tenu de la fermeture des écoles, de traverser la France entière pour aller récolter des fraises gariguette", a ainsi déclaré la porte-parole. C'est précisément cela qui a agacé bon nombre d'enseignants. Ces derniers étant appelés à assurer un suivi pédagogique pendant le confinement, en dépit de la fermeture des écoles, des collèges, des lycées et des universités. 

Un "mea culpa"

Rapidement, la phrase prononcée par Sibeth Ndiaye est reprise contre elle par l'opposition. Sur TwitterMarine Le Pen a ironisé : "Alors qu'ils assurent la continuité pédagogique (...) Sibeth Ndiaye considère que les enseignants 'ne travaillent pas'. Chaque jour est un naufrage pour ce gouvernement qui multiplie les énormités". Au Parti socialiste aussi, la phrase pique. Son premier secrétaire Olivier Faure enfonce le clou : "Pardon mais dire que nos enseignants ne travaillent pas parce que les écoles sont fermées, c'est pour le coup vraiment être 'aux fraises'". 

À lire aussi
Le défilé du 14 juillet 2019 14 juillet
14 juillet : un hommage sera rendu aux soignants et à la société civile

Dans la foulée de sa prise de parole, la secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre s'est excusée sur Twitter. "Mea culpa. Mon exemple n'était vraiment pas le bon. Je suis la première à mesurer combien l'engagement quotidien des professeurs est exceptionnel", a-t-elle écrit. Afin d'éteindre la polémique, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, s'est lui aussi fendu d'un message afin de rappeler que "les professeurs de France font un travail extraordinaire, ne comptant ni leur temps ni leur énergie, pour suivre tous nos élèves en ces circonstances exceptionnelles".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Sibeth Ndiaye Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants