3 min de lecture Santé

Coronavirus : qu’est-ce que le stade 3 ?

L'épidémie de coronavirus a fait une troisième victime ce mardi 3 mars, alors que 193 cas étaient enregistrés sur tout le territoire. Cette propagation rapide pourrait déclencher le stade 3 de l'alerte sanitaire.

Des personnes masquées pour se protéger du coronavirus (illustration)
Des personnes masquées pour se protéger du coronavirus (illustration) Crédit : Anthony WALLACE / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

L’inquiétude grandit à mesure que l’épidémie du nouveau coronavirus se propage en France. De quoi laisser pressentir l’introduction du stade 3 ou phase épidémique du seuil d’alerte sanitaire ? En cause : le Covid-19 circule au-delà des clusters, foyers où l'on observe des chaînes de transmission du virus. En effet, depuis ce lundi 2 mars, des cas isolés sont enregistrés, notamment à Henin-Beaumont. 

Dimanche 1er février, on comptait deux clusters enregistrés dans l’Oise et en Haute-Savoie. Aujourd’hui, c’est un troisième foyer épidémique qui se concentre sur le Morbihan alors que des cas isolés sont identifiés dans diverses régions françaises. Le déclenchement du stade 3 ne serait plus qu’une question de quelques jours : dans ce cas, des mesures drastiques seraient appliquées sur tout le sol français, même en dehors des foyers épidémiques. 

Circulation active du virus et prolifération des cas

La phase 3 indique que le virus circule activement sur le territoire et que le nombre de contaminations augmente rapidement : le "stade épidémique" est alors atteint, comme c'est le cas en Chine actuellement. S'ensuit une série de mesures qui ne visent plus à "freiner la propagation sur le territoire" comme en phase 2, mais de limiter la vague épidémique, rapporte La Voix du Nord

"On a des clusters, c'est-à-dire des foyers à différents endroits du territoire. Le jour où le virus va circuler sur l'ensemble du territoire, on sera là dans une phase épidémique", a indiqué, lundi 2 mars sur franceinfo, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye. "Dès lors que le virus est circulant, et probablement au moment où nous entrerons dans une phase épidémique pleine et entière, nous aurons tendance à ce que ce ne soit plus que les patients les plus graves qui soient soignés à l'hôpital, et que les patients les plus légers (...) restent chez eux pour être soignés en ambulatoire", a-t-elle poursuivi. 

Des restrictions sur tout le territoire

À lire aussi
Un chercheur testant un échantillon possiblement infecté par le Coronavirus santé
Coronavirus : l'immunité disparaîtrait en quelques mois

Pendant cette phase, qui peut durer entre 8 et 12 semaines, les autorités mobilisent "tous les secteurs de l’offre de soins", "établissements de santé les professionnels de santé libéraux, les services de soins à domicile et potentiellement les services d’aide à domicile", rapporte La Voix du Nord. En d'autres termes, toutes les mesures actuellement appliquées (stade 2) dans les clusters seront généralisées à tout le territoire français : restriction de déplacement, confinement, fermetures d'établissements publics, etc. 

Par ailleurs, le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a expliqué sur Europe 1 que d'éventuelles restrictions en termes de transports (fermetures de gare et des arrêts de lignes spécifiques, par exemple) pourraient être appliquées. "Nous nous préparons toujours dans le monde des transports à toute éventualité. Des restrictions de transports pourraient être envisagées, dans la version la plus maximaliste des plans de continuité", a-t-il indiqué. 

Dans le monde, on compte désormais 3.000 décès et près de 86.000 infections. En France, l'épidémie a fait un troisième mort ce lundi et 130 cas ont été enregistrés dans douze régions au total. Si la phase épidémique peut être déclenchée d'un jour à l'autre, Sibeth Ndaye s'est voulue rassurante : "À ce stade, il n'y a pas d'épidémie au sens médical du terme" en France. "Nous savons que la situation est très évolutive et donc, je ne peux pas donner d'affirmations définitives", a conclu la porte-parole du gouvernement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Sibeth Ndiaye Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants