1 min de lecture Culture

Coronavirus : les intermittents ne seront "pas pénalisés", assure Riester

Le ministre de la Culture Franck Riester n'a en revanche pas encore tranché sur l'éventualité de leur accorder "l'année blanche" qu'ils réclament.

Le ministre de la Culture Franck Riester
Le ministre de la Culture Franck Riester Crédit : Alain JOCARD / AFP
Youen
Youen Tanguy et AFP

Les intermittents du spectacle sont touchés de plein fouet par la crise sanitaire. Face aux inquiétudes, le ministre de la Culture Franck Riester s'est voulu rassurant ce mardi 5 mai. 

Interrogé par un auditeur au micro d'Europe 1, le ministre a réfuté tergiverser et rester inactif : "Nous avons pris dans l'urgence la décision de repousser de trois mois le délai pour regarder le nombre d'heures obtenues par les intermittents du spectacle pour bénéficier de leur régime d'assurance-chômage et de leur protection sociale".  

"Nous travaillons avec la ministre du Travail Muriel Pénicaud et le gouvernement à prolonger les dispositifs pour que, notamment pendant l'été, les intermittents du spectacle ne soient pas pénalisés", a-t-il poursuivi, à la veille de l'annonce par Emmanuel Macron de mesures pour le monde de la culture

Vers une année blanche ?

"Est-ce que ce sera une année blanche (une mise à zéro des compteurs sur le décompte des droits, NDLR) comme certains le disent, je ne le sais pas encore". "Cela nécessite des évaluations, des discussions avec mes collègues du gouvernement", a-t-il poursuivi. 

À lire aussi
Un public lors d'un concert (Image d'illustration). Coronavirus France
Coronavirus : les spectacles de plus de 5.000 personnes autorisés dès le 15 août

Le ministre a ensuite énoncé une série de "mesures d'urgences : "l'accès au chômage partiel, à un fonds de solidarité pour notamment les artistes-auteurs, la question de la modification des règles d'accès à l'intermittence, l'accès aux prêts garantis...". 

Avant d'ajouter que ça n'était cependant "pas suffisant pour l'avenir". "On travaille avec les organisations syndicales et Muriel Pénicaud" pour permettre "la continuation d'un accompagnement". "Nous sommes déterminés à avoir un dispositif qui les protège sur le temps long", a-t-il conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Culture Franck Riester Muriel Pénicaud
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants