2 min de lecture Épidémie

Coronavirus : "L'État n'a pas vocation à payer des masques pour tout le monde", dit Macron

Emmanuel Macron a rappelé que si une grande distribution de masques était prévue notamment pour les plus précaires, l’État et le contribuable n’avaient "pas vocation à payer des masques à tout le monde".

Emmanuel Macron à Bruxelles lors d'un sommet européen le 19 juillet 2020
Emmanuel Macron à Bruxelles lors d'un sommet européen le 19 juillet 2020 Crédit : Francisco Seco / POOL / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Le président de la République s'est exprimé ce mardi 21 juillet en direct depuis l'Élysée après les négociations sur le plan de relance européen post-coronavirus, qui ont abouti à un budget commun de 750 milliards d'euros. L’occasion également de revenir sur certains enjeux de la crise sanitaire du Covid-19, notamment sur la distribution de masques au grand public

Le président a tenu à saluer le travail des secteurs impliqués dans la production et la distribution des masques. "Il y a une grande mobilisation de tous les acteurs publics et privés que je remercie", a-t-il déclaré. Emmanuel Macron a toutefois rappelé que l’État n’entend pas fournir de masques gratuits à toute la population. "L’État et le contribuable français n’ont pas vocation à payer des masques pour tout le monde tout le temps. (...) Cela doit rester une mesure sociale", a-t-il indiqué lors de cet entretien diffusé dans le 20 heures de TF1. Il estime que l’objectif de l’État "est de sécuriser la production de masques, de respirateurs et la capacité à produire un vaccin". 

"Par contre, notre rôle, nous Françaises, Français, et avec les Européens, c'est de sécuriser dans la période qui vient les stocks, la production, qu'il s'agisse des masques grand public, des masques pour nos soignants, mais également des respirateurs, des produits pharmaceutiques dont nous avons besoin et de notre capacité à produire un vaccin", a-t-il poursuivi.

Une distribution gratuite pour les plus précaires

Ce mardi, Olivier Véran a toutefois promis devant l’Assemblée nationale de "réenclencher la distribution des masques gratuits à l'intention du public précaire, notamment le public qui bénéficie de la complémentaire santé solidaire".

À lire aussi
La chancelière Angela Merkel (Allemagne) Coronavirus Allemagne
Coronavirus : comment l'Allemagne se prépare aux fêtes de fin d'année

"Par ailleurs, deux millions de Français, ceux qui sont porteurs de fragilité, peuvent se faire rembourser des masques chirurgicaux sur prescription en pharmacie", a-t-il ajouté, en tenant à rassurer sur les capacités des autorités. "Des masques, nous en avons en quantité et nous invitons les Français à les porter massivement", a indiqué le ministre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants