2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : l'État "amplifie les problèmes", juge François Baroin

VU DANS LA PRESSE - Le maire LR de Troyes plaide pour une politique sanitaire qui implique davantage les élus locaux. "Les maires (...) placent l'intérêt général (...) bien au-dessus de toute autre considération", a-t-il dit.

François Baroin, président de l'Association des maires de France.
François Baroin, président de l'Association des maires de France. Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

François Baroin, le président de l'association des maires de France (AMF), est revenu sur la gestion de l'épidémie de coronavirus, jugée par de nombreux élus comme étant trop centralisée. Dans un entretien au Parisien, le maire (LR) de Troyes (Aube) a estimé que les maires devaient davantage être sollicités pour définir les mesures de santé publique face à la progression du virus. Des élus responsables de "décider des modalités d'un reconfinement éventuel, d'un couvre-feu et de son heure, de rouvrir ou de fermer les établissements qui reçoivent du public", plaide-t-il.

François Baroin a souligné que "les maires sont des gens qui placent l'intérêt général et la santé de leur population bien au-dessus de toute autre considération". "Je pense que la territorialisation fait partie de nos revendications légitimes depuis le début parce que, dans la proximité, les élus locaux savent mieux faire que l'État", a déclaré l'élu Les Républicains dans les colonnes du quotidien francilien. 

D'après lui, le gouvernement est "enfermé dans sa propre certitude qu'en étant partout, en tous lieux et toutes circonstances, il va régler les problèmes". Mais, "en réalité, il les amplifie par son manque de moyens pour agir en proximité", a-t-il ajouté. 

"Une réduction spectaculaire des libertés fondamentales"

Préoccupé par le dispositif d'urgence déployé par les autorités, François Baroin a par ailleurs dénoncé "une réduction spectaculaire des libertés fondamentales", qui devrait entraîner un contrôle du Parlement "tous les quinze jours", juge-t-il, tout en rappelant la nécessité d'impliquer les maires "dans un rôle actif" de la politique sanitaire. Des élus qui doivent, selon lui, "être à la tête des conseils d'administration des hôpitaux et non à celle de leurs conseils de surveillance".

À lire aussi
Coronavirus France
Déconfinement : selon certains médecins, la politique prime sur le sanitaire

"Je demande un réexamen de l'état d'urgence sanitaire pour permettre aux maires d'avoir un rôle actif dans la gestion et l'organisation des mesures de prévention sanitaires", a-t-il lancé, rappelant que "la question de son maintien se pose vraiment, car l'urgence devient la norme", a-t-il estimé.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Politique François Baroin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants