3 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus et reconfinement : les 4 scénarios du gouvernement

ÉCLAIRAGE - Le gouvernement a mis sur pied 4 scénarios sur la situation épidémique à la sortie du confinement, allant d'une épidémie maîtrisée à une épidémie incontrôlable, qui pourrait mener à un reconfinement généralisé.

Le président de la République Emmanuel Macron et le Premier ministre Jean Castex le 14 juillet 2020, Place de la Concorde, à Paris
Le président de la République Emmanuel Macron et le Premier ministre Jean Castex le 14 juillet 2020, Place de la Concorde, à Paris Crédit : Ludovic Marin / POOL / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

"Nous ne devons pas baisser la garde", sous peine d'un "reconfinement généralisé", a prévenu ce lundi 3 août le Premier ministre Jean Castex, en déplacement dans le département du Nord. Derrière cette crainte du gouvernement, il existe un vrai plan et quatre scénarios, dont le dernier est le reconfinement total.

Cette stratégie a été élaborée à partir d'un avis du Conseil scientifique paru le 2 juin. Celui-ci étudiait les possibilités d'une reprise de l'épidémie "sous contrôle" ou avec "une perte du contrôle." Le plan du gouvernement se veut avant tout différencié selon les territoires. Il s'appuie sur une série d'indicateurs et de protocoles. 

"L'idée est d'avoir une réaction la plus adaptée possible en fonction de la situation", a souligné le ministère de la Santé auprès de l'AFP, où l'on se prévaut de l'expérience acquise après la première vague du printemps. 

Les quatre indicateurs d'évaluation de l'épidémie

Pour évaluer la gravité de la pandémie, le plan du gouvernement prévoit de s'appuyer sur quatre indicateurs, mis à jour régulièrement et publié sur un site dédié du ministère de la Santé. Ce sont les fameuses cartes, avec des niveaux d'alerte départementaux et régionaux rouges et oranges

À lire aussi
Un respirateur dans une unité Covid d'un hôpital (Illustration). Coronavirus France
Coronavirus en France : avec 13.215 nouveaux cas en 24h, le "plan blanc" réactivé

Le gouvernement suit d'abord de près le taux d'incidence de l'épidémie, à savoir le nombre de personnes testées positives à la Covid-19 pour 100.000 habitants. Il était de 9,55 en France au 26 juillet. Deux autres indicateurs sont aussi pris en compte : le taux de positivités des tests (pourcentage de tests positifs) et le pourcentage de patients hospitalisés

L'exécutif est aussi très attentif au taux de reproduction, le "R0", de l'épidémie. Il s'agit du nombre moyen de personnes contaminées par un malade. Il était de 1,38 le 25 juillet au niveau national : 100 malades contaminaient donc en moyenne 138 personnes. Au-dessus de 1, le "R0" correspond à une aggravation de l'épidémie

Une fois ces chiffres collectés, "chaque prise de décision est toujours précédée d'une analyse de risques et est menée avec les acteurs territoriaux". Le préfet et le directeur de l'Agence régionale de santé, sont systématiquement associés, explique le ministère de la Santé. En clair : "aucune décision n'est prise sans concertation avec le terrain". 

Scénarios 1 et 2 : l'épidémie reste maitrisée

Le scénario 1 est celui dans lequel vit la majeure partie du pays : l'épidémie est sous contrôle. Dans cette situation, les indicateurs sont stabilisés. Le triptyque "tester - tracer - isoler" est suffisant pour identifier les cas et casser les chaînes de contamination. Les gestes barrières limitent drastiquement les nouvelles contaminations. Ces mesures sont les seules qui s'appliquent. 

Le scénario 2, lui aussi bien réel dans certains territoires, est une "reprise locale de l'épidémie", avec "un ou des clusters critiques", selon la typologie du Conseil scientifique. C'est actuellement le cas en Mayenne ou dans la métropole de Lille. Un tel scénario prévoit des "mesures localisées et précoces", qui peuvent aller si besoin jusqu'au reconfinement local. 

Scénarios 3 et 4 : l'épidémie est hors de contrôle

Le scénario 3, purement théorique pour l'instant, correspond à une perte de contrôle de l'épidémie "à bas bruit". Autrement dit, les indicateurs se dégradent, mais les chaînes de contamination sont impossibles à remonter, montrant une diffusion massive du virus. Dans ce cas, les mesures seraient renforcées (tests, gestes barrières, isolements individuels, télétravail) jusqu'à l'échelle régionale, en fonction de plusieurs protocoles spécifiques "très détaillés et prêts à l'emploi" qui ont été élaborés pour les populations à risque (précaires, personnes âgées), les grandes métropoles, ou encore les hôpitaux. 

Le scénario 4, le scénario du pire, imagine une reprise exponentielle des contaminations si bien que "l'épidémie atteint un stade critique". Cette situation, toujours possible en cas de baisse d'attention sur les gestes barrière ou la détection trop tardive de clusters, pourrait aboutir alors à un reconfinement général

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants