1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus : écoles et transports, l'Élysée donne des précisions sur le déconfinement
2 min de lecture

Coronavirus : écoles et transports, l'Élysée donne des précisions sur le déconfinement

ÉCLAIRAGE - Alors que le plan de déconfinement n'a pas encore été officiellement présenté par Édouard Philippe, l'Élysée a annoncé quelques mesures à destination de l'Éducation nationale et des transports.

Emmanuel Macron, le 16 avril 2020
Emmanuel Macron, le 16 avril 2020
Crédit : Yoan VALAT / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad & AFP

Réouverture des écoles ? Déconfinement par région ou par département ? Fermeture des bars et des restaurants ? Depuis l'annonce d’Emmanuel Macron d'un début de déconfinement le 11 mai prochain, toutes les hypothèses sur son application sont évoquées. 

Les différents ministres concernés par le déconfinement ont remis le 22 avril à Matignon une première mouture de leurs plans sectoriels pour l'après 11 mai, qui seront intégrés d'ici la fin du mois dans un projet global aux allures de casse-tête. L'exécutif qui n'hésite pas à demander du "temps" aux Français pour élaborer le plan demandé par le président de la République. 

En visite en Bretagne, Emmanuel Macron a livré quelques indices sur le futur plan de déconfinement en évoquant des mesures plus ou moins rapides "selon les secteurs et selon les régions" lors de la visite d'un supermarché en Bretagne. Mais finalement, l'Élysée annonce le lendemain, ce jeudi 23 avril, que le déconfinement ne sera pas "régionalisé" mais adapté aux "réalités de chaque territoire".

Pas d'"obligation de retour à l'école"

Le déconfinement doit se préparer avec les maires, a insisté Emmanuel Macron, selon des propos rapportés par l'Élysée, et le cadre national devra être adapté et "territorialisé", mais pas par régions, "qui ne correspondent pas aux réalités des territoires".

À écouter aussi

La rentrée scolaire du 11 mai sera "progressive, concertée avec les élus locaux et adaptée aux réalités locales", a ajouté l'Élysée, notamment en fonction de la taille des communes. Priorité sera sans doute donnée aux "plus jeunes, ceux qui ne sont pas autonomes", ainsi qu'aux enfants "les plus en difficulté", mais quoi qu'il en soit sur la base du volontariat des parents, "sans obligation de retour à l'école", précise l'Élysée.

Le masque "probablement imposé"

Dans les transports publics, "il faudra probablement imposer le port du masque", a en outre fait savoir l'Élysée, qui a évoque un "cahier des charges organisationnel et sanitaire pour la reprise".

Sur le sujet des masques, "il y aura toujours une priorisation des masques FFP2 et chirurgicaux aux soignants" et l'exécutif reste "dans le registre de la recommandation à ce stade" pour sa généralisation au grand public "car il faut avant tout respecter les gestes barrière". Emmanuel Macron a ainsi encouragé les maires à acheter de manière massive des masques grand public, "dans une logique de recommandation, pas d'obligation".

Concernant le calendrier, le chef de l'État "s'est engagé à ce que le cadre soit présenté en début de semaine prochaine" par le "Monsieur déconfinement" du gouvernement, Jean Castex, auprès des élus locaux, notamment pour un temps de concertation et d'interactions avec les élus. La présentation d’un plan détaillé doit intervenir début mai.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/