3 min de lecture Coronavirus

Coronavirus et déconfinement : les pistes du gouvernement

ÉCLAIRAGE - Selon nos informations, une campagne de communication, baptisée "Réussir le 11 mai" va être lancée dans les prochains jours. Un ami d'Emmanuel Macron résume les enjeux de ce déconfinement pour le président : "Une responsabilité écrasante, et aucun droit à l’erreur".

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus et déconfinement : les pistes du gouvernement Crédit Image : Yoan VALAT / POOL / AFP | Crédit Média : William Gamibert | Durée : | Date :
La page de l'émission
William Galibert et Christian Ollivier

Comment va se dérouler le déconfinement ? L'exécutif, attendu sur le sujet, depuis l'allocution d'Emmanuel Macron le 13 avril dernier, marche sur des œufs. Les ministres doivent remettre, ce mercredi 22 avril, à Matignon une première mouture de leurs plans de déconfinement, avant un assemblage en forme de casse-tête pour l'éducation, les transports ou les entreprises, dans un contexte sanitaire des plus incertains.

Ainsi ce sont 17 "plans d'action" prioritaires, censés orchestrer concrètement le déverrouillage progressif du pays, qui sont attendus sur le bureau d'Édouard Philippe.

Après cinq semaines de vie au ralenti en raison de l'épidémie de coronavirus, le premier ministre, sous pression, a temporisé en rappelant que le plan général "est en train d'être travaillé dans tous ses détails et nous serons au rendez-vous" pour le présenter fin avril.

Une campagne de communication "Réussir le 11 mai"

Selon nos informations, une grande campagne de communication va même être lancée dans les prochains jours. Elle devrait être baptisée "Réussir le 11 mai". Réseaux sociaux, messages de prévention dans les médias... "Il faut embarquer les Français dans un projet collectif, vante un conseiller d’Emmanuel Macron, faire renaître l’espoir", dit-il. Mais le gouvernement veut aussi appeler à la responsabilité pour ne pas perdre les bénéfices du confinement

Maires et préfets au cœur du plan de déconfinement

À lire aussi
Une autoroute en Californie, le 19 mars 2020. confinement
Coronavirus : Espagne, Inde, États-Unis… Ces pays qui reconfinent

Pour réussir les semaines à venir, le chef de l’État compte aussi beaucoup sur les élus locaux, les maires notamment avec qui une réunion visioconférence est prévue jeudi 23 avril. 

Les préfets aussi devront jouer un rôle important. Ecoles, transports… Ils sont confrontés à la réalité du terrain, juge Emmanuel Macron. C’est à l’échelle des départements que les choses se joueront, d’après le chef de l’Etat. Opinion qu’il partage en privé avec Jean Castex, l’homme choisi pour coordonner le déconfinement. Un ami du Président résume les enjeux de ce déconfinement pour Emmanuel Macron : "Une responsabilité écrasante, et aucun droit à l’erreur".

Quelles sont les pistes déjà évoquées pour les écoles ?

Jean-Michel Blanquer a dévoilé les pistes du déconfinement en ce qui concerne l'Education nationale. Il a livré les "grands principes" : cette reprise pourrait se faire sur "trois semaines" à partir du 11 mai. La première semaine concernerait les élèves de grande section de maternelle, de CP et de CM2 ; la deuxième semaine ceux de Sixième, Troisième, Première et Terminale ainsi que les ateliers industriels en lycée professionnel, avant une reprise de l'ensemble des élèves la troisième semaine, avec des groupes ne dépassant pas 15 élèves. 

"Pour les petites et moyennes section de maternelle, l'objectif est que toutes les classes soient rentrées en juin", a-t-il ensuite déclaré, précisant que pour le respect des gestes barrières, cela supposait "des groupes inférieurs à 10 élèves".

Quelle doctrine pour les joggeurs occasionnels et les athlètes de haut niveau ?

Le ministère des Sports est aussi concerné par le plan de déconfinement. Dans une note que RTL s'est procurée, il est question "de se pencher sur une organisation à moyen terme avec un déconfinement qui sera sans doute progressif et pourrait durer jusqu'à la fin de l'année, tout en informant les acteurs du sport d'un cadre de reprise des activités".

Si le 11 mai est la date fixée à un retour progressif des activités sportives, retenez bien celle du lundi 15 juin. Objectif : "Reprise des activités du champ commercial du sport". Sont mentionnés dans le document, les circuits automobiles et les hippodromes notamment. La "reprise complète, mais toujours dans le cadre de la doctrine sanitaire" est envisagée avec l'organisation à huis clos pour les matches de football, du Grand Prix de France de Formule 1, du Castellet prévu le 28 juin, ou encore du Top 14 de rugby.

Pour le grand public, au 11 mai, les Français devraient pouvoir courir marcher et rouler en extérieur, selon une information de L'Equipe, confirmée par RTL. Pas d'obligations horaires mais pas de précisions sur l'ouverture ou pas des parcs. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants