2 min de lecture Nouvel An

Coronavirus : ce qui est autorisé et ce qui est interdit pour le réveillon du Nouvel An

ÉCLAIRAGE - Il sera possible d'inviter des proches à domicile, à condition de ne pas sortir entre 20 heures et 6 heures. La prudence reste toutefois de mise face au virus.

Les soirées clandestines inquiètent à l'approche du Nouvel an(illustration)
Les soirées clandestines inquiètent à l'approche du Nouvel an(illustration) Crédit : iStock / Getty Images Plus
Coline Daclin Journaliste

Une fête du Nouvel An perturbée ce 31 décembre par la crise sanitaire. En effet, si le couvre-feu a été exceptionnellement levé pour le 24 décembre, il sera en vigueur le soir de la Saint-Sylvestre, entre 20 heures et 6 heures du matin.

Comme depuis sa mise en place le 15 décembre, seules quelques exceptions au couvre-feu seront tolérées. C'est notamment le cas des personnes se déplaçant pour leur travail, pour des soins, pour les besoins des animaux de compagnie, ou encore pour un motif familial impérieux, l'assistance aux personnes ou des missions d'intérêt général. Il faudra dans ces cas de figure se munir d'une attestation dérogatoire de déplacement.

Pas question donc de célébrer la nouvelle année dans la rue ou un lieu public. "Les fêtes sauvages ou les rassemblements intempestifs" seront punis d'une amende de 135 euros par personne. Le réveillon sera d'ailleurs sous haute surveillance, avec "plus de 100.000 gendarmes et policiers mobilisés", selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Et "il n'y aura pas de consignes d'indulgence", a-t-il prévenu.

Prudence en cas de fête à domicile

Il reste toutefois possible de se déplacer entre les régions. Si votre train arrive après 20 heures, vous pourrez toujours rejoindre votre lieu de résidence avec une attestation dérogatoire et votre billet.

À lire aussi
Le grand Jury
Coronavirus : "Le bilan des fêtes de fin d'année n'est pas trop mauvais", dit Fontanet

Vous pouvez également vous rendre chez des amis avant 20 heures et y passer la nuit puisque "les fêtes à caractère privé organisées dans les domiciles ne peuvent pas être interdites", rappelle le site de la préfecture d'Île-de-France. Les autorités sanitaires et les responsables politiques appellent toutefois à la prudence : les rassemblements en période de fêtes pourraient conduire à une nouvelle flambée des contaminations, voire un troisième confinement. Les gestes barrières restent donc de mise le soir du réveillon.

Selon Le Parisien, il est d'ailleurs possible d'être sanctionné si des policiers constatent que la distanciation physique n'est pas appliquée sur le lieu de la fête, même dans une propriété privée, au nom du décret du 29 octobre 2020. Le risque : une amende de 135 euros. L'infraction doit toutefois être constatée de l'extérieur. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nouvel An Fêtes Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants