2 min de lecture Roselyne Bachelot

Coronavirus : Bachelot va proposer la fin de la distanciation dans les salles

La ministre de la Culture a rencontré mercredi 19 août les représentants du spectacle vivant : elle entend encourager la fin de la distanciation sociale dans les concerts et les théâtres lors du prochain Conseil de défense.

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot le 14 juillet 2020
La ministre de la Culture Roselyne Bachelot le 14 juillet 2020 Crédit : Ludovic Marin / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Une rencontre entre les représentants des professions du spectacle et la ministre de la Culture Roselyne Bachelot s’est déroulée mercredi 19 août pour faire le point sur les mesures sanitaires qui impactent le secteur culturel.

Les partenaires se sont dits "entendus" et soutenus par une ministre "très concernée" qui entend "sauver le spectacle vivant". Elle encouragera la fin de la distanciation pendant les spectacles "assis", lors du prochain Conseil de défense. 
 
Lors de cette réunion qui a duré une heure, les présidents des syndicats du théâtre privé, des cabarets, des salles de concert et des festivals ont exprimé leurs inquiétudes. De fait, l’industrie du spectacle a subi de plein fouet la crise provoquée par le confinement et l’épidémie de coronavirus qui a fait plus de 30.000 morts en France. 

C'était un échange vraiment constructif

Bertrand Thamin, président du syndicat des théâtres privés, dans les colonnes du Parisien.
Partager la citation

"Nous avions en face de nous une ministre de la Culture très concernée, à notre écoute, avec une vraie envie de défendre le secteur. (...) Elle souhaite que nous puissions redémarrer vite et elle nous a confié que le président de la République partageait cette volonté. C'était un échange vraiment constructif", a rapporté Bertrand Thamin, président du syndicat des théâtres privés, dans les colonnes du Parisien

Il n’y a pas eu de commentaire de la part de la ministre mais une promesse : celle de défendre la fin de la distanciation, au moins pour les spectacles "assis", tout en maintenant le port du masque obligatoire pour tous, professionnels et visiteurs. "Après nous avoir écoutés, la ministre s'est engagée à défendre cette idée devant le prochain Conseil de défense. Pour nous, c'est le minimum si on veut un redémarrage du secteur et je crois que les spectateurs en seraient plutôt rassurés", a indiqué Bertrand Thamin. 

Jusqu'à 72% de pertes pour le spectacle vivant

À lire aussi
Édouard Philippe, Agnès Buzyn, Roselyne Bachelot, Didier Raoult coronavirus
Covid-19 : Philippe, Buzyn, Bachelot, qu'a-t-on appris de leurs auditions à l'Assemblée ?

D’après Daniel Stevens, délégué général du syndicat des cabarets, un plan d’aide à hauteur de 300 millions pour le secteur est essentiel, rapporte le journal Ouest-France. Un avis partagé par Bertrand Thamin qui redoute la hausse du nombre de faillites. "Je commence à avoir beaucoup d'adhérents qui m'expliquent qu'ils vont mettre la clé sous la porte", explique-t-il. “Aujourd'hui, dans la musique, une entreprise sur deux est menacée d'un dépôt de bilan. (...) Sur le long terme, c'est toute l'offre de culturelle en France qui va s'appauvrir”, déplore le président du Prodiss.  
D’après un rapport du ministère de la Culture, l’impact de la crise du Covid-19 sur les secteurs culturels se traduira par "une baisse moyenne de chiffre d'affaires de 25 % en 2020 par rapport à 2019 ( 22,3 milliards d'euros)". Les pertes seront plus importantes pour "le secteur du spectacle vivant (-72 %)".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roselyne Bachelot Spectacle Culture
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants