2 min de lecture Parti communiste

Code du travail : "Vers un mouvement social montant dans le pays", prédit Pierre Laurent

INVITÉ RTL - Le secrétaire national du Parti communiste français espère la mobilisation de "centaines de milliers de salariés" le 12 septembre 2017.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Code du travail : "Vers un mouvement social montant dans le pays", dit Pierre Laurent Crédit Image : PASCAL GUYOT / AFP | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Quatre mois après son élection, Emmanuel Macron fait face à son premier conflit social d'envergure. La CGT, principal syndicat investi dans la bataille avec Solidaires et FSU, prédit que 180 manifestations et 4.000 appels à la grève seront organisés mardi 12 septembre contre la réforme du code du travail. Le texte, ardemment défendu par le président et le gouvernement, est basé sur les cinq ordonnances révélées par l'exécutif le 31 août.

Invité de RTL à la veille de ce premier grand test pour les opposants à la réforme, Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français, sera du cortège parisien. "C'est une journée très importante parce qu'elle va décider de la possibilité de construire une très large mobilisation sociale d'opposition aux ordonnances Macron. C'est le signal de départ de cette mobilisation et la journée de demain est décisive."

Édouard Philippe a estimé que ces ordonnances avaient été "bien accueillies" par le pays. Pour le leader des communistes, le Premier ministre se trompe. "On va vers un mouvement social montant dans le pays. Le climat a beaucoup changé en quelques jours." À l'issue des manifestations, le compteur des manifestants sera donc déterminant. Pierre Laurent espère voir "plusieurs centaines de milliers de salariés" se mettre en mouvement.

Une tendance assez autoritaire chez Macron.

Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français
Partager la citation

Pourtant, la pression exercée par les syndicats n'est pas de nature à inquiéter Emmanuel Macron. Depuis Athènes, le Président a affirmé vouloir avancer contre "les fainéants, les cyniques et les extrêmes". Le leader du PCF y voit là "des propos très arrogants".

À lire aussi
emploi
Télétravail : non, l'employeur ne peut pas vous supprimer les titres-restaurants

"Il fait beaucoup de communication mais dès qu'il est à l'étranger, j'ai l'impression que son arrogance à l'égard des Français ressort avec beaucoup de mépris. Ça dénote chez le président de la République une tendance assez autoritaire."

"Une volonté de Mélenchon d'imposer son agenda"

Contrairement à lui, Jean-Luc Mélenchon, qui appelle le peuple à "déferler" contre ce qu'il qualifie de coup d'État social le 23 septembre, ne défilera pas mardi. "Il y a eu autour de cette annonce précipitée de la manifestation du 23 septembre au cœur de l'été, une volonté de Jean-Luc Mélenchon d'imposer son propre agenda."

Pierre Laurent regrette que le quatrième homme de la présidentielle boycotte aussi la Fête de l'Humanité. "Je pense qu'il aurait dû y venir. Sa place était à la fête, dommage", termine-t-il, appelant les opposants à "construire du collectif plus que jamais".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parti communiste Pierre Laurent Code du travail
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants