2 min de lecture Climat

Climat : Macron "a pris des engagements, il faut qu’il les tienne", lance Tubiana sur RTL

INVITÉE RTL - Laurence Tubiana, co-présidente du comité de gouvernance de la convention citoyenne pour le climat et directrice de la Fondation européenne pour le climat, demande à Emmanuel Macron de tenir ses engagements pour le climat.

fallait l'inviter- L'Entretien du Jour Thomas Sotto
>
L'Entretien du Jour du 29 juin 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto et Cassandre Jeannin

Laurence Tubiana, co-présidente du comité de gouvernance de la convention citoyenne pour le climat, se trouvait à l'Élysée ce lundi 29 juin au matin avec les 150 membres de la convention citoyenne reçus par Emmanuel Macron. Pour elle : "Il faut saluer le fait que le président de la République ait souhaité répondre très rapidement aux citoyens et qu'il ait reconnu que les propositions étaient un ensemble ainsi que le fait que l'écologie devait être au centre du plan de relance".

Mais Laurence Tubiana regrette un certain manque de clarté : "Il a laissé des choses plutôt ouvertes ou en tout cas pas précises. Il faut qu'un projet de loi s'enclenche, que la majorité au parlement vote différemment de ce qu'elle fait maintenant."

La co-présidente du comité de gouvernance de la convention citoyenne souhaite des actions rapides pour venir parachever les annonces : "Il y a des décrets que le gouvernement peut certainement prendre très rapidement. S'il y a des décrets qui paraissent, c'est parfait."

"Le ministère de l'Écologie se bat souvent contre les autres"

Par cette convention citoyenne : "On est dans un changement de vision de la société."

À lire aussi
Des piétons se rafraîchissent à Paris pendant la canicule, le 8 août 2020. météo
Canicule : à quand la fin des grandes chaleurs ?

Laurence Tubiana espère que les annonces d'Emmanuel Macron ne resteront pas sans effets : "Le président a pris des engagements donc je pense qu'il faut qu'il les tienne." Mais sur les engagements précédents concernant l'environnement, la France n'est pas bonne élève. 

Pour les quantités d'émissions de gaz à effet de serre signées lors de la Cop21 : "La France n'est pas dans les clous. Le rapport du Haut conseil pour le climat, que ce soit celui de l'année dernière ou de cette année notent que nous ne sommes pas sur la trajectoire qui nous permet de respecter les accords de Paris".

Le président a annoncé vouloir un suivi régulier et des liens permanents entre la convention et le gouvernement et afin d'assurer cela, Laurence Tubiana pense qu'il faut "une cheville ouvrière au ministère de l'Écologie et je crois qu'Elisabeth Borne est en train de la construire". 

Afin d'observer des vrais changements dans la politique de l'exécutif, une chose est importante : "C'est la feuille de route du gouvernement. C'est que le Premier ministre ait une feuille de route claire pour chaque ministère." 

Pour Laurence Tubiana, le ministère de l'Écologie actuel n'est pas suffisant : "Le ministère de l'Écologie aujourd'hui, c'est un ministère qui se bat souvent contre les autres et qui, en plus, n'a pas d'autorité sur des secteurs. C'est un ministère qui se bat pour faire valoir l'écologie contre des arbitrages dans d'autres ministères."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Climat Environnement Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants