2 min de lecture Gilets jaunes

CGT et "gilets jaunes" descendent main dans la main dans la rue ce mardi

Des grèves et des manifestations rassemblant CGT et "gilets jaunes" sont organisées mardi 5 février un peu partout en France.

>
CGT et "gilets jaunes" descendent main dans la main dans la rue ce mardi Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

CGT et "gilets jaunes" côte à côte. Ce mardi 5 février, des grèves et des manifestations se déroulent un peu partout en France à l'appel de la CGT. Et grande première, des "gilets jaunes" défilent à ses cotés, car jusqu'à présent, les syndicats étaient plutôt regardés avec méfiance par le mouvement. 

La mobilisation a débuté dans la nuit de lundi à mardi à Rungis, en région parisienne. Quelque 200 à 300 "gilets jaunes" et manifestants brandissant des drapeaux de la CGT ont bloqué dans le calme l'une des quatre entrées du marché.

Une "convergence des luttes" aussi observée en Normandie, où la circulation était perturbée sur des ronds-points ou sur des routes à Saint-Etienne-du-Rouvray, Rouen, Le Havre, Gonfreville-L'Orcher ou Neuville-les-Dieppe. 

À lire aussi
Le logo de l'Insee (illustration) croissance
Croissance en France : "Il n'y a pas de quoi tirer un feu d'artifice", dit François Lenglet

Des rassemblements similaires se sont aussi déroulés à Limoges, Nice ou encore Saint-Nazaire. Plus de 160 manifestations sont prévues et des préavis de grève ont été déposés, notamment dans la fonction publique (DGCCRF), à la RATP ou à la SNCF. 

Des revendications communes

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, s'attend à ce que des défilés unitaires aient lieu dans "une trentaine de départements". En novembre pourtant, le numéro un de la CGT avait refusé tout lien avec ce mouvement à cause de son discours anti-fiscal et craignant des risques de récupération par l'extrême droite. Il a visiblement depuis révisé son discours. 

"Je suis intéressé par le mouvement des 'gilets jaunes' quand il porte des revendications que nous portons depuis longtemps, des revendications sociales", a-t-il déclaré sur Europe 1. Le rapprochement se serait donc opéré lorsque les demandes des "gilets jaunes" se sont élargies : hausse du Smic, "justice fiscale", plus de services publics.

Hasard du calendrier, mardi doit être votée la loi "anticasseurs", donnant la possibilité aux préfets de prononcer des interdictions de manifester, un dispositif vivement critiqué par les syndicats et les "gilets jaunes".  

"Quand on commence à restreindre les libertés individuelles et collectives et notre droit fondamental de manifester, on est sur une route qui est dangereuse et qui évidemment pourrait s'assimiler au totalitarisme", a prévenu Philippe Martinez, qui défilera à Paris à partir de 14 heure, de l'Hôtel de Ville jusqu'à la place de la Concorde. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Cgt Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796452557
CGT et "gilets jaunes" descendent main dans la main dans la rue ce mardi
CGT et "gilets jaunes" descendent main dans la main dans la rue ce mardi
Des grèves et des manifestations rassemblant CGT et "gilets jaunes" sont organisées mardi 5 février un peu partout en France.
https://www.rtl.fr/actu/politique/cgt-et-gilets-jaunes-descendent-main-dans-la-main-dans-la-rue-ce-mardi-7796452557
2019-02-05 13:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/p3z1eCmuyZUYd_4WbAwsQw/330v220-2/online/image/2017/0915/7790106027_trois-syndicats-ont-appele-les-personnels-a-la-greve.jpg