3 min de lecture Gouvernement

Ces ministres qui sont revenus en poste après avoir été blanchis

Les dernières conclusions des enquêtes gouvernementales pointent l'innocence de François de Rugy. Dans la Vème République, plusieurs ministres sont revenus au gouvernement une fois blanchis.

Gérard Longuet, à Paris, le 18 octobre 2011. (archives)
Gérard Longuet, à Paris, le 18 octobre 2011. (archives) Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Coûts des travaux de son logement de fonction justifiés, dîners fastueux dédouanés... François de Rugy aurait-il démissionné pour "rien" ? 

François de Rugy a été accusé d'avoir organisé des dîners lorsqu'il présidait l'Assemblée nationale entre 2017 et 2018, avec, au menu, des homards, du champagne et des grands crus issus des caves de l'Assemblée. Il avait farouchement nié avoir commis une faute, mettant en avant un "travail de représentation" requis par ses fonctions. Les investigations de l'Assemblée nationale sont terminées et elles semblent lui donner raison. Les dîners à l'hôtel de Lassay ont été confirmés comme des "dîners professionnels". Idem pour les travaux dans son logement de fonction. Selon les résultats de l'inspection gouvernementale, le coût est justifié.

Si l'ex-ministre est officiellement relaxé, peut-il revenir au gouvernement ? C'est possible. Dans l'histoire de la Vème République, trois ministres qui avaient démissionné car ils étaient mis en examen le sont redevenus une fois relaxés

Bernard Tapie

Bernard Tapie est déjà un homme d'affaires connu quand François Mitterrand lui fait comprendre son souhait de le voir rentrer au gouvernement. En avril 1992, il est appelé par le Premier ministre Pierre Bérégovoy pour être Ministre de la Ville. Il est chargé de s'occuper des problèmes des quartiers difficiles. 

À lire aussi
Jean-Yves Le Drian,le 4 décembre 2018 Syrie
Enfants de jihadistes français en Syrie : des familles portent plainte contre Le Drian

Bernard Tapie ne reste qu'un peu plus d'un mois. Il est attaqué par Georges Tranchant pour abus de biens sociaux chez Toshiba. Mis en examen, il démissionne le 23 mai 1992. Mais il obtient finalement un non-lieu en décembre de la même année. Il réintègre alors le gouvernement au même poste en janvier 1993, puis le quitte une fois élu député. 

Gérard Longuet

Député durant 7 ans, 2 ans ministre, et fraîchement élu président du conseil régional de Lorraine, Gérard Longuet a déjà une bonne expérience politique quand il est appelé le 30 mars 1993 par Édouard Balladur pour occuper le ministère de l'Industrie, des Postes, Télécommunications et du Commerce extérieur sous François Mitterrand. C'est lui qui entame les démarches nécessaires pour permettre à Bouygues Télécom d'entrer sur le marché de téléphonie mobile. 

Mais, en octobre 1994, il doit démissionner après l'ouverture d'une enquête préliminaire sur la construction de sa villa à Saint-Tropez et l'ouverture d'une information judiciaire sur le financement du Parti Républicain. Gérard Longuet est accusé de recel d'abus de crédit pour sa villa. Et parallèlement, il est mis en examen pour financement occulte du Parti Républicain. 

Finalement, en novembre 1998, il est relaxé concernant la construction de sa villa de Saint-Tropez. Il bénéficie ensuite d'un non-lieu le 8 mars 2010 pour l'affaire du financement de son parti. 

Moins d'un an après, le 27 février 2011, Gérard Longuet est nommé Ministre de la Défense et des Anciens combattants dans le gouvernement François Fillon. Il y restera jusqu'à la défaite de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2012. 

Renaud Donnedieu de Vabres

Condamné mais repêché, c'est aussi possible. Renaud Donnedieu de Vabres est nommé Ministre délégué aux Affaires européennes le 7 mai 2002 dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Il y reste jusqu'au 16 juin 2002 suite à sa mise en examen dans une affaire de financement illégal du Parti républicain

Le 16 février 2004, il est condamné pour blanchiment d'argent pour avoir participé, sur instruction, à l'opération d'utilisation des fonds spéciaux de Matignon pour l'acquisition du siège social du parti républicain. Mais il est relaxé des faits de "complicité d'infraction à la législation sur le financement des partis politiques". 

Quelques semaines après, Renaud Donnedieu de Vabres rentre dans le gouvernement, toujours sous la présidence de Jacques Chirac, en tant que Ministre de la Culture et de la Communication

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement François De Rugy Bernard Tapie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798080762
Ces ministres qui sont revenus en poste après avoir été blanchis
Ces ministres qui sont revenus en poste après avoir été blanchis
Les dernières conclusions des enquêtes gouvernementales pointent l'innocence de François de Rugy. Dans la Vème République, plusieurs ministres sont revenus au gouvernement une fois blanchis.
https://www.rtl.fr/actu/politique/ces-ministres-qui-sont-revenus-en-poste-apres-avoir-ete-blanchis-7798080762
2019-07-22 14:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kUpRyzSp0t3CqM60eJ5P_Q/330v220-2/online/image/2015/0716/7779115374_gerard-longuet-a-paris-le-18-octobre-2011-archives.jpg