2 min de lecture Économie

Budget 2020 : Emmanuel Macron veut éviter le dérapage

LES CHANTIERS DE LA RENTRÉE (5/6) - Croissance ralentie, baisse du chômage et baisses d'impôts... Emmanuel Macron va tenter de contenir les déficits. Une mission délicate après les aides post-crise des "gilets jaunes".

Emmanuel Macron, le 20 septembre 2018
Emmanuel Macron, le 20 septembre 2018 Crédit : Christof STACHE / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

L'été n'a pas eu d'impact sur la popularité du couple exécutif. La cote de popularité d'Emmanuel Macron est exactement au même niveau que fin juillet, avec 66%, selon un sondage BVA pour RTL, Orange et La Tribune. Quant à Édouard Philippe, il perd pour sa part 1 point de bonnes opinions.

Fort d'une baisse continue du chômage, Emmanuel Macron est décidé à poursuivre ses réformes à la rentrée avec les chantiers périlleux des retraites et de la PMA pour toutes, malgré la colère qu'il sait toujours vivace dans une fraction du pays. 

Le taux de chômage a reculé de 0,2 point au deuxième trimestre pour s'établir à 8,5% de la population active en France entière (hors Mayotte), poursuivant sa tendance à la baisse, selon les chiffres publiés par l'Insee mi-août. Il s'agit d'un plus bas niveau depuis début 2009, souligne l'Insee, comme au trimestre précédent. La France hors Mayotte compte 2,52 millions de chômeurs.  

Un dérapage des déficits ?

Sur la seule France métropolitaine, le taux de chômage baisse aussi de 0,2 point et s'établit à 8,2%, ce qui représente 2,4 millions de chômeurs, soit 66.000 chômeurs de moins sur le trimestre. Le taux de chômage est passé sous la barre des 9% depuis le 4e trimestre 2018 et poursuit une lente décrue depuis mi-2015. 

À lire aussi
Des bureaux de la BNP Paribas. (illustration) économie
BNP Paribas menacée de boycott en Chine

À 8,5%, le chômage a atteint au deuxième trimestre son plus bas niveau en 10 ans, un succès majeur pour Emmanuel Macron, et ce en dépit d'une croissance ralentie. Mais le budget 2020 sera difficile à boucler, les caisses de l'État ayant été délestées sur 2019 et 2020 de près de 17 milliards d'euros en baisses d'impôts et aides post-crise des "gilets jaunes"

Emmanuel Macron a aussi renoncé à une forte baisse du nombre de fonctionnaires, allégeant la pression politique sur ce sujet explosif. Mais la Cour des Comptes a épinglé en juin le flou sur le financement des mesures et craint un dérapage des déficits. Autre point noir, la récession qui menace l'Allemagne, principal partenaire économique de la France. En revanche l'étau sera desserré par le bas niveau des taux d'intérêt de la dette publique.  

Après la crise des "gilets jaunes", les suites de l'affaire Benalla et un été de polémiques sur les violences policières, la rentrée s'annonce délicate pour Emmanuel Macron. L'exécutif compte néanmoins poursuivre sa volonté de réformes. Tour d'horizon du programme des prochains mois, dans un contexte social tendu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Chômage Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798218253
Budget 2020 : Emmanuel Macron veut éviter le dérapage
Budget 2020 : Emmanuel Macron veut éviter le dérapage
LES CHANTIERS DE LA RENTRÉE (5/6) - Croissance ralentie, baisse du chômage et baisses d'impôts... Emmanuel Macron va tenter de contenir les déficits. Une mission délicate après les aides post-crise des "gilets jaunes".
https://www.rtl.fr/actu/politique/budget-2020-emmanuel-macron-veut-eviter-le-derapage-7798218253
2019-08-25 14:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/drNv3ZnIm30EB1RnwN7F4g/330v220-2/online/image/2019/0715/7798041995_emmanuel-macron-le-20-septembre-2018.jpg