2 min de lecture Écologie

Plastique, déchets, consultation citoyenne... Emmanuel Macron mise tout sur l'écologie

LES CHANTIERS DE LA RENTRÉE (4/6) - Le 24 septembre prochain, le Sénat examinera le projet de loi sur l'économie circulaire. Objectif : déclarer la guerre au plastique.

Emmanuel Macron le 24 juillet 2019
Emmanuel Macron le 24 juillet 2019 Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Pour cette rentrée politique, les regards seront particulièrement tournés vers le gouvernement et surtout sur ses propositions en matière d'écologie. Europe Ecologie-Les Verts est sorti renforcé des européennes et se lance avec force dans les élections municipales de mars 2020.

De façon générale, plusieurs signaux d'alarme restent néanmoins allumés, sur de nouveaux fronts comme l'écologie ou la souveraineté, qui étaient déjà au centre de la campagne des européennes.  

Emmanuel Macron a indiqué aux journalistes vouloir "faire du G7 un engagement des grandes puissances (pour préparer le sommet de septembre aux Nations Unies). Nous aurons à annoncer nos engagements pour la reconstitution du Fond vert pour le climat".   

Réduire les déchets de moitié

Le Sénat examinera à partir du 24 septembre le projet de loi sur l'économie circulaire, qui décrète la guerre au plastique. Il prévoit d'en renforcer la collecte, afin de réduire de moitié les déchets mis en décharge et d'atteindre 100% de plastiques recyclés d'ici à 2025.

À lire aussi
Un conteneur de déchets envoyé en Indonésie le 19 juin 2019 déchets
Environnement : 192.000 euros d'amende infligés à une société de trading

Indice de "réparabilité" des produits, nouvelles filières de responsabilité et systèmes de consigne sont ses principaux points. Autre innovation, la mise en place d'une convention citoyenne de Français tirés au sort chargés de réfléchir à de nouvelles solutions écologiques. Pour l'Élysée, cette forme de politique participative est le marqueur d'un "acte II" du quinquennat qui se veut plus ouvert au dialogue. 

Le gouvernement fera "très prochainement" des propositions pour "mieux protéger" les habitants des épandages de pesticides, a déclaré Élisabeth Borne sur RTL. "On a un travail qui est en cours, et qui fera l'objet d'une concertation très prochainement, sur la façon dont on protège mieux les riverains sur les épandages de pesticides", a déclaré la ministre de l'Écologie.

L'enjeu central du G7

Quelques heures avant l'ouverture du G7, Emmanuel Macron s'est adressé aux Français, lors d'une allocution, ce samedi 24 août. "Nous sommes amazoniens", a-t-il assuré. Il a ainsi appelé à la "mobilisation de toutes les puissances" pour aider le Brésil et les pays touchés à lutter contre les feux de forêt en Amazonie et, au delà, investir pour la reforestation des régions affectées. 

"Nous devons répondre à l'appel de la forêt (...) de l'Amazonie, notre bien commun (...) et donc nous allons agir", a déclaré le chef de l'État qui n'a pas hésité à manifester son désaccord avec la politique de Jair Bolsonaro sur les incendies de la forêt amazonienne.

Après la crise des "gilets jaunes", les suites de l'affaire Benalla et un été de polémiques sur les violences policières, la rentrée s'annonce délicate pour Emmanuel Macron. L'exécutif compte néanmoins poursuivre sa volonté de réformes. Tour d'horizon du programme des prochains mois, dans un contexte social tendu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants