1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Brexit : "L'Europe n'est pas bloquée mais elle est en crise", juge Duhamel
1 min de lecture

Brexit : "L'Europe n'est pas bloquée mais elle est en crise", juge Duhamel

ÉDITO - À l'issue du sommet européen informel de Salzbourg, les négociations concernant la sortie du Royaume-Uni de l'UE piétinent. Une décision définitive devrait être prise mi-octobre.

L'Europe est en crise selon Alain Duhamel
L'Europe est en crise selon Alain Duhamel
Crédit : Rodger Bosch / AFP
Brexit : "L'Europe n'est pas bloquée mais elle est en crise", juge Duhamel
00:03:10
Brexit : "L'Europe n'est pas bloquée mais elle est en crise", juge Duhamel
00:03:08
Alain Duhamel

Les choses ne se présentent pas du tout comme les Britanniques l'imaginaient. Avec leur sortie de l'UE, ils pensaient pouvoir diviser les autres pays européens. Ils n'y sont pas parvenus. Les Britanniques sont obligés de revoir leurs ambitions à la baisse, notamment en matière financière. 

Mais il reste deux gros problèmes : les échanges commerciaux et l'Irlande. Concernant les échanges commerciaux, les Britanniques voudraient avoir les avantages du marché unique et la possibilité du libre échange avec les pays tiers. C'est impossible, car cela créerait une concurrence déloyale. Le Brexit va également obliger le Royaume-Uni à rétablir une frontière entre l'Irlande du Nord et l'Eire. 


Au niveau de l'immigration, les 27 pays membres de l'Union européenne sont totalement désunis. Les États n'arrivent pas à se mettre d'accord sur des mesures communes. Beaucoup de pays, dont la France, voudraient renforcer Frontex. D'autres considèrent que ce type de décisions relève de leur seule souveraineté.

Il est impossible d'obtenir l'unanimité sur des décisions majeures

Alain Duhamel

L'Europe a été bâtie pour les six pays fondateurs. Aujourd'hui, l'UE comporte 27 pays. Il est quasiment impossible d'obtenir l'unanimité ou la majorité qualifiée sur des décisions majeures. L'UE doit aussi affronter la crise de l'immigration. Depuis le referendum de 2005, la France a perdu énormément de poids politique

À lire aussi

Aujourd'hui, le tandem franco-allemand est déséquilibré en faveur des Allemands. Les fractures ont changé. Avant, la gauche ferraillait contre la droite. Désormais, la division est marquée entre les progressistes et les nationalistes, ce n'est plus du tout la même chose.   

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.