2 min de lecture Brexit

Brexit : Gérald Darmanin annonce sur RTL une "répétition générale pendant un mois"

INVITÉ RTL - "Pendant un mois, on va faire comme s'il y avait le Brexit pour une grande partie des entreprises", explique le ministre de l'Action et des Comptes publics, avec "une frontière intelligente".

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Brexit : Gérald Darmanin annonce une "répétition générale" de 1 mois Crédit Image : Frederic Bukajlo | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Paul Turban

"Il y a un peu près 100.000 entreprises françaises qui travaillent avec la Grande-Bretagne, soit qu'elles importent, soit qu'elles exportent", explique le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, qui rappelle que "le Brexit, qu'il soit dur ou mou, et encore plus s'il est dur évidemment, sera difficile pour l'économie européenne et l'économie française." Invité sur RTL, il a donc annoncé que "pendant un mois, on va faire comme s'il y avait le Brexit pour une grande partie des entreprises. Donc on va mettre en place une sorte de répétition générale pour que nous soyons tout-à-fait prêts fin octobre."

Gérald Darmanin se rend ce vendredi 29 août après-midi à Calais (Hauts-de-France) pour inaugurer les nouvelles installations à la frontière entre le Royaume-Uni et la France avec son homologue anglais. "On a recruté 700 douaniers supplémentaires et on a fait, ce qui est tout à fait innovant technologiquement, une frontière intelligente", explique le ministre de l'Action et des Comptes Publics

"Vous êtes à Grenoble, vous exportez en Grande-Bretagne, vous déclarez tout dorénavant sur Internet, il y aura des codes-barres et des lectures de plaques d'immatriculation ou de marchandises, détaille le ministre. Et sans être arrêté à la frontière, sauf s'il y a des contrôles parce que l'on pense que vous faites de la contrebande ou de la contrefaçon, votre marchandise ira directement en Grande-Bretagne."

"Une grande partie des entreprises sont prêtes"

"Qu'est-ce qui va changer ? Il faut faire des formalités douanières, rappelle Gérald Darmanin. On pourra toujours commercer avec la Grande-Bretagne, mais selon les règles de l'Organisation mondiale du commerce. C'est comme si on avait un lien avec l'Afrique du Sud à nos portes. On commerce avec l'Afrique du Sud. Simplement, c'est plus administratif que lorsque c'est la Belgique ou l'Espagne."

À lire aussi
Boris Johnson au parlement, le 25 septembre 2019 Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson s'excuse de ne pas l'avoir réalisé comme promis

"Une grande partie des entreprises et des PME sont prêtes par le travail très importants qu'on fait les douanes et les entreprises elles-mêmes, explique le ministre. Mais nous devons continuer à dire que sur brexit.gouv.fr, vous pouvez avoir toutes les informations."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brexit Gérald Darmanin Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants