1 min de lecture Éducation nationale

Les jeunes professeurs gagneront 100 euros nets de plus dès l'année prochaine

Le ministre de l'Éducation a promis que les professeurs toucheront 100 euros mensuels nets de plus dès l'année prochaine. Le gouvernement a promis qu'ils ne seraient pas lésés par la réforme des retraites.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale.
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale. Crédit : Eric Feferberg / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Voilà une nouvelle qui va ravir les étudiants qui révisent leurs cours avant de passer le CAPES, le concours pour devenir professeur. Le ministre de l'Éducation a annoncé, dimanche 23 février que les professeurs en début de carrière gagneront 100 euros nets supplémentaires. 

"C'est comme si on faisait une prime annuelle de 1.200 euros net", souligne Jean-Michel Blanquer sur BFMTV. Les professeurs plus expérimentés auront aussi droit à une hausse de salaire "dans des proportions qu'on doit encore définir", concède le ministre. Les discussions avec les syndicats, qui ont commencées en janvier, doivent se clôturer par une loi de programmation de revalorisation salariales avant l'été.

Le gouvernement s'était engagé à ce que les revalorisations salariales permettent aux professeurs et enseignants de ne pas être lésés par la réforme des retraites qui pourrait conduire à une perte importante de pouvoir d'achat. 

Vers une hausse du temps de travail ?

"La rémunération des professeurs va augmenter" et "les retraites des professeurs ne baisseront pas", a tenu à rappeler le ministre. 500 millions d'euros doivent permettre d'abonder les augmentations budgétaires "naturelles" de l'Éducation nationale à partir de 2021.

À lire aussi
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale. éducation nationale
Les infos de 18h - 1.248 postes supplémentaires dans le primaire à la rentrée 2020

Jean-Michel Blanquer promet que les professeurs nés avant 1975, qui ne sont pas concernés par la réforme des retraites, recevront eux aussi une augmentation de rémunération. Les syndicats redoutent qu'à ces hausses soient demandées des contreparties comme une hausse du temps de travail.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Professeurs Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants