1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Allocations chômage : la dégressivité "envisagée", reconnaît Édouard Philippe
1 min de lecture

Allocations chômage : la dégressivité "envisagée", reconnaît Édouard Philippe

Le premier ministre confirme que le sujet "est sur la table" et que "ceux qui ont des salaires très élevés" seront concernés.

Édouard Philippe lors de son déplacement dans les Hautes-Alpes
Édouard Philippe lors de son déplacement dans les Hautes-Alpes
Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Marie-Pierre Haddad

Le gouvernement va-t-il mettre en place la dégressivité des allocations chômage ? "Je pense que dans certains cas, ça peut être envisagé", répond Édouard Philippe. Dans L'Émission Politique, le Premier ministre explique que ceux qui pourraient être concernés sont ceux "qui ont une très forte employabilité, ceux qui ont des salaires très élevés". "Nous avons mis le sujet sur la table", ajoute donc Édouard Philippe qui estime que "cela peut avoir du sens".

Lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, déclarait : "Considérer qu'il faut indemniser les demandeurs d'emploi et ne pas pratiquer une logique punitive avec la dégressivité, ça peut être pragmatique et de bons sens".

Et d'ajouter : "Aucune étude n'a prouvé l'efficacité de la dégressivité. Quel est l'enjeu numéro un du recrutement ? C'est l'adéquation entre les compétences espérées et les compétences possédées par les demandeurs d'emploi. La dégressivité, c'est une logique où les gens profiteraient de leur droit à outrance pour ne pas reprendre le travail". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/