2 min de lecture Agression antisémite

"Quand on insulte un Juif, on insulte la République", assure Benjamin Griveaux sur RTL

INVITÉ RTL - Alain Finkielkraut a été la cible d'injures à caractère antisémites, en marge de l'acte XIV de la manifestation des "gilets jaunes".

245x300_Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury de Benjamin Griveaux Crédit Image : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Olivier Bost
Olivier Bost
et Noémie Grinberg

Le philosophe et académicien Alain Finkielkraut a été injurié et sifflé, samedi 16 février, en marge de la manifestation des "gilets jaunes" dans le quartier de Montparnasse à Paris, selon des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. Une vague d'indignation a eu lieu au sein de la classe politique, beaucoup dénonçant des propos à caractère antisémite. 

Invité du Grand Jury RTL Le Figaro, LCI ce dimanche 17 février, Benjamin Griveaux s'est exprimé sur les insultes à caractère antisémite contre le philosophe. "Quand on insulte un Juif, on insulte la République", a déclaré le porte-parole du gouvernement qui a dénoncé des "actes odieux".

"Depuis des semaines, il y a un antisémitisme qui frappe en France (...) Ça n'est pas uniquement lié aux 'gilets jaunes' mais force est de constater qu'à l'intérieur de ces cortèges, de manière minoritaire, vous avez des éléments d'extrême gauche ou d'extrême droite qui font preuve d'un antisémitisme crasse", ajoute-t-il.

Si on a besoin d'un carton d'invitation pour dire qu'on est contre l'antisémitisme, c'est qu'on n'a pas sa place dans la République

Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement
Partager la citation

Benjamin Griveaux demande à ce que "ceux qui se livrent à ses actes" doivent être "identifiés" et "poursuivis". Est-ce que ça disqualifie le mouvement des "gilets jaunes" ? "Il ne faut pas faire d'amalgame", répond le porte-parole du gouvernement.

À lire aussi
Latifa Ibn Ziaten retient ses larmes à la sortie du procès d'Abdelkader Merah justice
Soupçonné d'avoir inventé son agression, le fils de Latifa Ibn Ziaten convoqué devant le tribunal

Plusieurs partis politiques dont La République En Marche, Les Républicains, le Parti socialiste, le MoDem, EELV, le PCF, et la France insoumise, ont lancé un appel contre l'antisémitisme. Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste invite les Français à se réunir partout en France, le mardi 19 février à 19h. Marine Le Pen dénonçait le fait qu'aucune invitation n'ait été envoyée au Rassemblement national. 

"Si on a besoin d'un carton d'invitation pour dire qu'on est contre l'antisémitisme, c'est qu'on n'a pas sa place dans la République. Tout ceux qui sincèrement condamne de manière non-ambiguë le racisme et la xénophobie sont les bienvenus", répond Benjamin Griveaux

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agression antisémite Benjamin Griveaux Antisémitisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796969544
"Quand on insulte un Juif, on insulte la République", assure Benjamin Griveaux sur RTL
"Quand on insulte un Juif, on insulte la République", assure Benjamin Griveaux sur RTL
INVITÉ RTL - Alain Finkielkraut a été la cible d'injures à caractère antisémites, en marge de l'acte XIV de la manifestation des "gilets jaunes".
https://www.rtl.fr/actu/politique/alain-finkielkraut-quand-on-insulte-un-juif-on-insulte-la-republique-dit-benjamin-griveaux-sur-rtl-7796969544
2019-02-17 12:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/prhIjL5eUSDs9oXXME7Taw/330v220-2/online/image/2019/0217/7796970119_benjamin-griveaux-porte-parole-du-gouvernement-invite-du-grand-jury-sur-rtl.JPG