1 min de lecture Police

Adama Traoré : "Une telle manifestation en plein état d'urgence, c'est bafouer la loi", selon Larcher

INVITÉ RTL - Des milliers de manifestants contre les violences policières étaient rassemblés le 2 juin devant le tribunal à Paris à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Gérard Larcher invité de RTL du 03 juin 2020 Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Jets de projectiles, tirs de gaz lacrymogènes, manifestants sur le périphérique, barricades... Des incidents ont éclaté le 2 juin au soir à Paris en marge d'une manifestation interdite de 20.000 personnes dénonçant les violences policières, organisée à l'initiative des proches d'Adama Traoré

Une manifestation organisée le jour où était dévoilé une expertise mettant en cause les gendarmes dans la mort de ce jeune homme noir lors de son arrestation en 2016. Dix-huit personnes ont été interpellées au cours des incidents survenus en marge du rassemblement. La préfecture de police n'a pas donné les motifs de ces interpellations. 

D'un point de vue sanitaire, manifester en plein état d'urgence est-il une prise de risque ? Au micro de RTL, Gérard Larcher a répondu : "Bien évidemment. Une telle manifestation en plein état d'urgence, c'est bafouer la loi. On va interdire un rassemblement festif d'une cinquantaine de personnes et on laisserait une manifestation de milliers de personnes. On ne va pas rentrer dans un cycle de violence".

Et d'ajouter : "L'affaire Adama Traoré remonte à 2016. La justice a été saisie. Elle a rendu deux fois des décisions qui montrent que la gendarmerie n'est pas responsable de sa mort. Dans un État de droit, la justice est rendue par les juges, ni par les réseaux sociaux, ni par la rue. Je demande justice y compris pour ce jeune homme mais j'accepte aussi les décisions de justice", conclut le président du Sénat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Gérard Larcher Violences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants